Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La hausse de 10% des tarifs de l'électricité qui fait mal





Le 2 Août 2023, par François Lapierre

La fin progressive du « bouclier tarifaire » sur l'énergie provoque une hausse de 10% des tarifs de l'électricité, accentuant les difficultés financières des ménages les plus modestes. Cette mesure, en vigueur depuis ce mardi, pourrait également avoir un impact sur les petits commerces et les artisans.


Fin du bouclier tarifaire pour l'électricité

La hausse de 10% des tarifs réglementés de l'électricité en France marque une première étape vers la sortie progressive du bouclier tarifaire, mis en place par le gouvernement pour faire face à l'augmentation des prix liée à la guerre en Ukraine. Cette mesure avait permis d'éviter une hausse de 100% des tarifs en 2023, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Toutefois, le coût pour l'État, évalué à 24 milliards d'euros en 2022 et prévu à 17 milliards cette année, n'est plus tenable à long terme. La disparition totale du bouclier tarifaire est envisagée pour 2025, ce qui pourrait entraîner des hausses supplémentaires des tarifs de l'électricité.

Cette augmentation frappe particulièrement les ménages les plus modestes, déjà confrontés à une inflation élevée dans l'alimentaire. Cette hausse des tarifs va également toucher les petits commerces et les artisans raccordés à un compteur d'une puissance jusqu'à 36 kVA. L'an dernier, les coupures ou les réductions de puissance électrique pour factures impayées ont augmenté de 10% par rapport à 2021.

L'énergie renouvelable, une alternative envisageable ?

Malgré cette hausse, l'État rappelle qu'il continuera de prendre en charge plus d'un tiers de la facture des ménages, garantissant aux Français un tarif parmi les plus bas en Europe. Au-delà de la flambée récente des coûts d'approvisionnement, la hausse des tarifs de l'électricité sert également à financer les investissements dans les énergies renouvelables et le nouveau nucléaire. Ce coût important, qui devrait se répercuter sur les prix à terme, pourrait cependant être atténué si EDF parvient à tenir le calendrier de remise en service de tous ses réacteurs.

Face à cette situation, certains Français envisagent de plus en plus de se tourner vers des solutions d'énergies renouvelables. À l'annonce de la hausse des tarifs, les demandes d'information sur l'installation de panneaux solaires, de pompes à chaleur et sur les travaux d'isolation ont bondi de 50%, selon Sylvain Le Falher, cofondateur de Hello Watt. Cette tendance pourrait être renforcée par le renforcement des aides, comme MaPrimeRenov', dont le budget augmentera de 66% en 2024, atteignant 4 milliards d'euros.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook