Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne compte 15 pays





Le 13 Mars 2019, par La Rédaction

L’Union européenne a épinglé de nouveaux pays dans sa liste noire des paradis fiscaux, qui en compte désormais 15… soit deux fois plus que précédemment.


Cette liste noire comprenait 5 territoires : Samoa américaines, les Samoa, Guam, Trinité et Tobago ainsi que les Îles vierges américaines. Dix autres juridictions ont été ajoutée par les ministres des Finances de l’Union européenne ce mardi. Les précédents territoires restent considérés comme des paradis fiscaux. La Barbade, les Émirats arabes unis et les Îles Marshall avaient pu sortir de la liste après avoir  manifesté leur souhait de modifier leur législation. Cependant, l’Union européenne estime que rien n’a été fait ; de fait, ces juridictions retrouvent la liste noire.

Les sept autres juridictions étaient dans la liste grise : au vu de l’absence d’efforts pour prendre des mesures, l’Union européenne les intègrent dans la liste noire. Les territoires en question sont Aruba, le Belize, les Bermudes, les Fidji, Oman, le Vanuatu et la Dominique. Bruxelles avait à l’œil 25 pays supplémentaires, mais l’UE a estimé que les mesures prises étaient suffisantes pour les déclarer en règle. La liste ne compte aucun pays européen, pourtant 7 d’entre eux ont été reconnus par le Parlement européen comme ayant les caractéristiques d’un paradis fiscal (Belgique, Chypre, Hongrie, Irlande, Luxembourg, Malte et les Pays-Bas).

Pierre Moscovici, le commissaire européen en charge de l’économie, a estimé que cette liste des paradis fiscaux était « un véritable succès européen ». Pourtant, aucune sanction n’est prise contre ces pays, si ce n’est une sanction politique permettant de faire pression sur les juridictions présentes dans la liste noire. « Grâce au processus d'inscription sur cette liste, des dizaines de pays ont supprimé leurs régimes fiscaux dommageables et se sont alignés sur les normes internationales en matière de transparence et de fiscalité équitable », a indiqué Pierre Moscovici. 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook