Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La machine économique allemande grippée à son tour





Le 14 Août 2014, par

Voici une nouvelle qui rassérénera quelque peu le gouvernement français, empêtré dans sa croissance à 0% pour le second trimestre. L'Allemagne n'a ainsi pas à pavoiser.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Car d'avril à fin juin, le PIB du grand voisin outre Rhin accuse une croissance négative de 0,2%, ce qui est plus que prévu ! Le commerce extérieur en berne (« négatif ») et la baisse des investissements expliquent ce coup de frein. L'Office des statistiques a aussi révisé à la baisse la croissance au premier trimestre, qui s'est établie à 0,7% au lieu des 0,8% précédemment annoncée.
 
L'Allemagne ne pouvait rester sur cette lancée, qui a profité de l'hiver clément pour démarrer sur les chapeaux de roue. Néanmoins, le coup est rien moins que brutal, les analystes s'attendant à un recul de 0,1%.
 
En dehors des explications conjoncturelles, c'est surtout la balance commerciale de l'Allemagne qui est pointée du doigt alors qu'il s'agissait de son point fort. Il faut dire qu'il est difficile de commercer avec des partenaires dont la croissance est en berne (la France en premier lieu). Et l'Allemagne ne voulant pas assouplir certaines de ses législations afin de relancer la croissance en Europe, il n'est pas étonnant de voir la première économie européenne s'essouffler.
 
La consommation des ménages ainsi que les dépenses publiques ont permis de soutenir la croissance — mais pas suffisamment — durant ce trimestre. Les estimations de croissance pour l'année vont de 1,7% à 1,8%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook