Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La machine économique allemande grippée à son tour





Le 14 Août 2014, par

Voici une nouvelle qui rassérénera quelque peu le gouvernement français, empêtré dans sa croissance à 0% pour le second trimestre. L'Allemagne n'a ainsi pas à pavoiser.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Car d'avril à fin juin, le PIB du grand voisin outre Rhin accuse une croissance négative de 0,2%, ce qui est plus que prévu ! Le commerce extérieur en berne (« négatif ») et la baisse des investissements expliquent ce coup de frein. L'Office des statistiques a aussi révisé à la baisse la croissance au premier trimestre, qui s'est établie à 0,7% au lieu des 0,8% précédemment annoncée.
 
L'Allemagne ne pouvait rester sur cette lancée, qui a profité de l'hiver clément pour démarrer sur les chapeaux de roue. Néanmoins, le coup est rien moins que brutal, les analystes s'attendant à un recul de 0,1%.
 
En dehors des explications conjoncturelles, c'est surtout la balance commerciale de l'Allemagne qui est pointée du doigt alors qu'il s'agissait de son point fort. Il faut dire qu'il est difficile de commercer avec des partenaires dont la croissance est en berne (la France en premier lieu). Et l'Allemagne ne voulant pas assouplir certaines de ses législations afin de relancer la croissance en Europe, il n'est pas étonnant de voir la première économie européenne s'essouffler.
 
La consommation des ménages ainsi que les dépenses publiques ont permis de soutenir la croissance — mais pas suffisamment — durant ce trimestre. Les estimations de croissance pour l'année vont de 1,7% à 1,8%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook