Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La mairie de Barcelone en guerre contre Airbnb





Le 26 Novembre 2016, par

La mairie de Barcelone n’en peut plus d’Airbnb et de HomeAway, deux plateformes de location d’appartements entre particuliers, très prisées par les touristes.


Cette exaspération a poussé la maire Ada Colau, en poste depuis 2015, à mettre à l’amende ces deux services. Ils devront payer 600 000 euros chacun pour avoir loué des appartements sans autorisation. Une sanction difficile à accepter pour Airbnb, qui a annoncé son intention de faire appel de cette décision.

La mairie de Barcelone avait déjà infligé des sanctions de 30 000 euros pour ces deux plateformes pour avoir fait de la publicité de logements qui n’étaient pas censés accueillir des touristes. La ville, première destination touristique en Espagne, compte près de 16 000 appartements loués au travers de ce type de sites. 

Le succès est tel qu’il pousse les propriétaires à choisir d’héberger des touristes que des résidents : les loyers traditionnels rémunèrent moins bien les séjours des vacanciers. Outre les nuisances pour le voisinage, cette pratique pousse les habitants hors du centre-ville. « Il n'est pas admissible que des milliers d'appartements soient exploités sans licence et de manière illégale sans payer d'impôts et en causant un préjudice au voisinage », expliquait la maire à une radio locale.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook