Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La maison-mère de Zara veut fermer plus de mille magasins dans le monde





Le 16 Juin 2020, par Olivier Sancerre

Inditex, la maison-mère de l'enseigne Zara, va réduire la voilure de ses réseaux de magasins physiques, tout en doublant la mise sur les ventes en ligne qui ont explosé durant le confinement.


Jusqu'à 1.200 magasins dans la ligne de mire

Alors que les différentes enseignes détenues par Inditex (parmi lesquelles Zara, mais aussi Bershka, Massimo Dutti, Oysho et Stradivarius) comptent 7.412 points de vente actuellement, le groupe a l'intention de ramener le total entre 6.700 et 6.900 magasins. L'entreprise va donc fermer de 1.000 à 1.200 boutiques de petite taille, sans dire dans quels pays elles vont mettre la clé sous la porte. Le communiqué précise néanmoins qu'il s'agit de magasins « plus anciens » qui appartiennent à des marques autres que Zara. Le coût social n'est pas non plus indiqué, mais il est probable que des transferts entre enseignes soient organisés dans un même bassin.

Inditex poursuit sa stratégie entamée il y a quelques années d'une implantation de ses marques dans de grandes structures au sein des lieux les plus prestigieux des grandes villes. Mais l'entreprise ne compte pas pour autant abandonner les ventes physiques : elle va en effet ouvrir 450 nouveaux magasins, équipés des dernières technologies d'intégration des ventes. Et le groupe va miser plus que jamais sur le commerce en ligne.

Investissement dans le numérique

Inditex a annoncé un investissement de 2,7 milliards d'euros sur deux ans pour muscler sa stratégie numérique, dont un milliard pour l'amélioration de sa plateforme de vente en ligne. Durant le premier trimestre, les boutiques en ligne du groupe ont représenté 50% du chiffre d'affaires total des différentes enseignes. En avril, alors que le confinement touchait de nombreux pays, ces ventes pesaient pour 95% des revenus totaux du groupe. L'objectif pour la plateforme en ligne d'Inditex est désormais d'atteindre 25% du chiffre d'affaires total de l'entreprise, contre 14% l'an dernier.

Des investissements indispensables pour relancer la machine : pour la première fois en vingt ans, Inditex a annoncé des pertes trimestrielles. 88% des magasins ont dû fermer au mois d'avril, mais malgré tout l'entreprise a su éviter la catastrophe : les ventes ont certes fortement reculé, mais de 44% alors qu'on aurait pu s'attendre à pire. D'où l'intérêt de doubler la mise sur les ventes en ligne.



Tags : Zara

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook