Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La manne de l'éolien et du solaire pour l'État





Le 11 Mai 2022, par La rédaction

Pour financer le bouclier tarifaire, qui limite la hausse des factures d'énergie à 4% cette année, le gouvernement cherche à mettre à contribution les énergies renouvelables.


Déplafonnement des versements à l'État

Le bouclier tarifaire est efficace pour éviter une flambée des factures d'énergie, mais il coûte cher aux finances de l'État. C'est pourquoi toutes les sources de revenus sont bonnes, comme par exemple l'éolien et le solaire. Selon Les Échos, la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) a annoncé un « déplafonnement unilatéral » des contrats dans ces deux secteurs, où les producteurs bénéficiaient d'un plafond limitant les montants à reverser aux pouvoirs publics.

Les producteurs d'énergie solaire et éolien voient leurs bénéfices augmenter en raison de la hausse des prix de l'électricité. Des surprofits estimés à 3 milliards d'euros sur les trois prochaines années. L'État compte bien récupérer une part plus importante en relevant le plafond des versements. Ce dispositif spécial serait imposé du 1er avril au 31 décembre 2022, mais tout laisse à croire qu'il pourrait être renouvelé.

Des investissements qui rapportent

Il y a certainement beaucoup d'argent à récupérer dans les renouvelables. Selon France Energie Eolienne (FEE), les éoliennes et les panneaux solaires présents en France pourraient faire économiser (ou verser aux finances publiques) 14,4 milliards d'euros en deux ans ! Si l'État a investi dans le développement de ces énergies, désormais « le système permet de redistribuer les fruits de la transition énergétique à la population », explique Michel Gioria, délégué général de FEE.

Les producteurs se doivent de reverser le trop-perçu dès lors que les tarifs du marché dépassent le tarif fixe. Cela représente 5,1 milliards d'euros en 2022 et 3,3 milliards en 2021, auxquels on ajoute les recettes de 6 milliards d'euros (3,7 milliards pour le seul éolien). En bref, les énergies renouvelables ont certes coûté cher à l'État, mais elles pourraient aussi rapporter gros.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook