Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La mixité est bénéfique dans les entreprises





Le 25 Mai 2019, par La rédaction

La mixité en entreprises est un gage d’accroissement des bénéfices et de la rentabilité, souligne une étude de l’Organisation internationale du travail.


Le principal enseignement de cette étude au long cours (13 000 entreprises réparties dans 70 pays), c’est que les deux tiers des sociétés ayant développé la mixité ont vu leurs bénéfices progresser de 5% à 20%. La moitié des entreprises interrogées ont également observé une amélioration de la créativité, de l’innovation et de la réputation de la société lorsque des femmes intégraient leur direction. Le rapport indique que les premiers bénéfices se font sentir dès lors que les femmes occupent 30% des postes de cadres supérieurs ou de cadres dirigeants. Deborah France-Massin, directrice du Bureau des activités pour les employeurs de l’OIT, explique que les entreprises devraient « envisager l'équilibre entre hommes et femmes dans la perspective du résultat final, et pas uniquement du point de vue des ressources humaines ».

Au niveau de la direction d’une entreprise, l’équilibre entre les sexes est atteint avec un ratio de 40/60. Malgré tout, il reste un « plafond de verre », comme Deborah France-Massin l’a souligné durant une conférence de presse : les deux-tiers des entreprises reconnaissent que cet objectif est toujours difficile à atteindre. Malgré les « quelques fissures », il y a encore du chemin à faire, reconnait-elle.

Les femmes sont trop régulièrement cantonnées à des postes de direction dans l’administration ou les ressources humaines. La direction financière reste trop souvent une affaire d’hommes. Le rapport indique que la mixité peut avoir des bienfaits au sein des conseils d’administration des entreprises. Les femmes ne représentent que 23,6% des sièges dans ces conseils d’administration.



Tags : mixité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook