Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La mobilité bancaire est maintenant une réalité





Le 6 Février 2017, par

Changer de banque, c'est maintenant plus facile grâce à une disposition de la loi Macron qui est finalement entrée en vigueur ce 6 février 2017. Désormais, les banques sont tenues de faire le nécessaire pour transférer les informations du client.


La mobilité bancaire devient une réalité ce lundi. Auparavant, les banques n'étaient pas spécialement pressées de fournir les éléments indispensables au changement de compte bancaire des clients qui souhaitaient faire jouer la concurrence. Les établissements n'avaient pas, en fait, de délai pour obtempérer aux demandes de la clientèle volage. De fait, la procédure pouvait prendre de longues semaines, voire des mois.

En vertu de cette disposition de la loi Macron, les banques ont désormais 22 jours ouvrés — un mois, en somme — pour accomplir le transfert du compte. Les deux banques (l'ancienne comme la nouvelle) ont maintenant des délais légaux à respecter. Le nouvel établissement choisi par le client devra récupérer de la précédente toutes les informations nécessaires (prélèvements, mandats, infos personnelles) ; la demande de transfert ne prendra plus que deux jours, puis l'ancienne banque n'aura que 7 jours pour y répondre. Ensuite, toutes les opérations devront être accomplies en 13 jours.

Attention toutefois, cette mobilité nouvelle ne concerne que les autorisations entre banques. Pour tout ce qui est dépôt d'argent sur le compte courant, pour les livrets d'épargne ou les assurances-vie, le client devra s'impliquer et tout clôturer « à la main » et les rouvrir sur le nouveau compte. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : banque

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook