Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La moitié des demandes de prêts immobiliers est refusée





Le 17 Août 2022, par Olivier Sancerre

Il est de plus en plus difficile de décrocher un prêt immobilier en raison du taux d'usure. Et c'est particulièrement vrai pour les 30-55 ans où la moitié des crédits sont refusés.


Un taux d'usure qui se traine

Sonnette d'alarme sur le secteur d'immobilier. 45% des demandes de prêts immobiliers sont actuellement refusées, selon un sondage Opinion System pour l'Afib, l'association française des intermédiaires en bancassurance. Et c'est encore plus sensible dans la catégorie d'âge des 30-55 ans où les refus s'élèvent à 51% ! De quoi briser bien des rêves d'accession à la propriété immobilière…

En cause, le taux d'usure, autrement dit le taux maximum auquel la banque peut prêter. Fixé tous les trois mois par la Banque de France, le taux d'usure est actuellement de 2,57% pour les prêts de 20 ans ou plus. Ce taux protège habituellement le consommateur face à une banque qui essaierait de « financer le consommateur sur des taux trop élevés par-rapport à la moyenne du marché », explique Jérôme Cusanno, le président de l'Afib, à Franceinfo. Le problème, c'est que ce taux ne monte pas suffisamment vite par rapport à la hausse des taux.

Tout le secteur immobilier touché

Les taux immobiliers augmentent quant à eux quasiment chaque semaine. La crainte de l'Afib, c'est que cet arrêt des prêts entraîne des conséquences sur l'ensemble du secteur immobilier : à terme, ce sont les salariés et les professions du secteur qui seront touchés, ce d'autant que dans 71% des cas, les refus de crédits concernent l'achat d'une résidence principale. Le BTP ou encore les notaires pourraient sentir le coup venir.

Que faire dans ces conditions ? Pour Jérome Cusanno, la solution pour les prétendants à l'immobilier est d'attendre. « Aujourd'hui, on est plutôt sur une phase ascendante. Les taux remontent et les taux remontent trop vite », indique-t-il. L'Afib préconise de revoir la formule de calcul du taux d'usure afin de donner une « bulle d'oxygène » à l'ensemble du système.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook