Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La note du Royaume-Uni baisse d'un cran





Le 25 Septembre 2017, par

La tempête du Brexit qui gronde au-dessus du Royaume-Uni n'en finit pas de faire des dégâts. Cette fois c'est au tour de l'agence de notation Moody's de prévoir des jours difficiles pour le pays.


Moody's a en effet baissé la note de la dette britannique à Aa2. Elle autant auparavant à Aa1 et est désormais deux crans sous le fameux triple A. Le Royaume-Uni se retrouve au même niveau que la Corée du Sud… ou la France. Rien de trop grave donc (l'Hexagone a toujours droit à des taux très intéressants pour financer sa dette), mais c'et un coup de semonce supplémentaire alors que le pays est engagé dans une sortie laborieuse de l'Union européenne. Moody's ne prend personne au dépourvu : l'agence avait en effet annoncé que la perspective d'évolution était négative.

La baisse d'un cran de la note souveraine du Royaume-Uni est assortie d'une perspective stable, ce qui devrait permettre aux finances publiques britanniques de souffler quelques temps. L'agence a expliqué que les perspectives des finances du pays s'étaient détériorées : la dette du Royaume-Uni continue de progresser, et le programme de consolidation fiscale mené par le gouvernement de Theresa May était source d'interrogations. Sans oublier la perspective plus lointaine du divorce avec l'Union européenne, dont les conséquences économiques restent encore très floues.

Toutefois, Moody's prend en compte la puissance du pays qui n'a rien à envier aux autres pays notés Aa2. La volonté de signer des accords de libre échange avec d'autres pays suite au Brexit est perçue favorablement ; ils sont en effet en mesure d'atténuer l'impact de la sortie de l'UE. Mais en attendant, les négociations entre Londres et Bruxelles se poursuivent et elles sont particulièrement complexes : voilà qui est de nature à provoquer de multiples incertitudes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement