Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La « prime inflation » versée à 38 millions de Français





Le 1 Mars 2022, par La rédaction

La « prime inflation » de 100 euros a désormais été versée à tous les Français qui pouvaient en bénéficier. Une distribution finale qui s'est terminée à la date butoir du 28 février.


Une prime versée à tous ceux qui gagnent moins de 2.000 euros par mois

La « prime inflation » a été annoncée par Jean Castex en octobre dernier. Il s'agit de compenser la hausse des prix généralisée qui a fait suite au rebond très fort de l'économie, entraînant dans sa suite une flambée des cours de l'énergie et des carburants. Les premiers versements de cette indemnité ont débuté il y a trois mois, ce sont les étudiants boursiers qui en ont d'abord bénéficié, suivis par les salariés du privé via leur paie du mois de janvier.

Ensuite, ce sont les entreprises qui ont été remboursées. Et enfin, les retraités ont touché leur chèque de 100 euros à leur tour fin février. Le versement a été réalisé par différents organismes, en fonction de la situation du bénéficiaire (Urssaf, caisses de retraite, Crous, MSA, Pôle emploi…). L'État s'était engagé à verser l'indemnité avant le 28 février : il a tenu parole, mais tout juste.

Les retraités, derniers servis

« Les versements les plus tardifs, pour des raisons techniques uniquement, concerneront les retraités, à la fin du mois de février », avait expliqué Olivier Dussopt, le ministre délégué chargé des Comptes publics, au mois de janvier. À l'époque, seuls 16 millions de Français avaient touché la prime alors que l'objectif était d'atteindre 38 millions de Français éligibles, c'est-à-dire ceux gagnant moins de 2.000 euros par mois.

C'était d'ailleurs le seul critère pris en compte par les pouvoirs publics, ce qui explique le nombre très important de bénéficiaires, dont les situations et les profils sont bien différents : salariés, indépendants, retraités, étudiants, chômeurs… Mais est-ce que cette indemnité sera suffisante ? Probablement pas : les prix de l'énergie continuent à augmenter, les cours étant alimentés par la guerre menée par la Russie en Ukraine.



Tags : inflation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook