Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La pub en ligne rapporte moins : déception pour les résultats de Google





Le 28 Avril 2022, par Olivier Sancerre

La sortie de la crise sanitaire n'est pas évidente pour Alphabet : les résultats du premier trimestre de la maison-mère de Google ont en effet déçus les analystes.


En-deçà des attentes des analystes

Avec un chiffre d'affaires de 68 milliards de dollars au premier trimestre, Alphabet n'est pas réellement à plaindre. Ce d'autant que la maison-mère de Google a enregistré une hausse de 23% de ses ventes sur un an. Mais le bénéfice net à 16,4 milliards, en recul de 8% par rapport au même trimestre de l'an dernier, a fait figure d'épouvantail. Et dans les deux cas, ces performances sont en-deçà des attentes des analystes.

C'est la raison pour laquelle le cours de l'action est chahuté, comme l'ensemble des valeurs technologiques qui ont surfé sur la crise sanitaire. La directrice financière d'Alphabet, Ruth Porat, a déploré en creux l'effet de loupe grossissant par rapport au premier trimestre 2021, qui avait été très bon par rapport à la même période de l'année précédente. À l'époque, la pandémie faisait augmenter les budgets pub en ligne, tandis que les utilisateurs se multipliaient sur YouTube et ailleurs.

Baisse des budgets

Le retour progressif à une certaine normalité a un impact certain sur l'activité d'Alphabet. Ce d'autant que s'ajoutent d'autres facteurs, comme la baisse des achats publicitaires : en raison d'une chaîne d'approvisionnement en panne, les annonceurs réduisent leurs budgets. Par ailleurs, les conséquences de la guerre en Ukraine vont se faire ressentir au deuxième trimestre, selon la directrice financière.

YouTube n'est pas dans une forme olympique, avec 6,9 milliards de dollars engrangés au premier trimestre. C'est 900 millions de plus que durant la même période de 2021, ce qui là aussi a déçu. Surtout, la plateforme de vidéos en ligne est concurrencée par TikTok qui connait une progression fulgurante. YouTube a réagi avec les « Shorts », des vidéos au format similaire (moins de 60 secondes) qui ont généré « plus de 30 milliards de vies quotidiennes », s'est réjoui Sundar Pichai, le patron d'Alphabet.



Tags : Alphabet

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook