Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La réalité virtuelle, nouvelle frontière de la formation





Le 25 Novembre 2018, par Anne Poirier

Les casques de réalité virtuelle s'échappent du monde des loisirs pour entrer dans l'univers de l'entreprise, comme outils de formation.


Une aide digitale au recrutement

Les technologies de réalité virtuelle vont à moyen terme impacter et transformer l’intégralité de la chaîne de valeur du recrutement. Qu'il s'agisse de recrutement, d'onboarding, de gestion des carrières, de développement des compétences, de formation… tous les process sont concernés. Grâce au casque de réalité virtuelle, le candidat commence à pouvoir se faire une idée concrète du métier pour lequel il postule. Il s’immerge ainsi dans l’entreprise, dans son futur quotidien professionnel. Cette vision dynamique vient compléter la fiche de poste, plus théorique. Plus vivant, plus parlant, ce moyen de faire découvrir le poste au candidat contribue à éviter une erreur de recrutement : le candidat sait véritablement à quoi va ressembler son activité professionnelle.

Les tests virtuels permettent aussi aux recruteurs d’analyser les capacités du candidat à mettre en pratique leurs compétences. Ainsi, le candidat peut être plongé dans une situation compliquée à laquelle il pourrait être confronté dans la réalité. Un candidat à un chantier dans le BTP pourrait affronter le vertige pendant son entretien ; le recruteur analysera alors les réactions du candidat en direct. Il assistera à la prise de décision de son candidat face à une situation stressante et pourra observer sa capacité d’analyse, en plus de sa résistance au stress. Ce qui est plus parlant qu’un simple test de personnalité sur papier. Impossible de simuler une réaction instinctive face à une situation donnée.

Apprendre les bons gestes

Dans les secteurs les plus pointus, la pratique n'est pas nouvelle. Ainsi, Manpower utilise déjà la réalité virtuelle comme outil de prévention des risques sur les chantiers, en simulant des accidents graves. De même Boeing et la NASA entraînent leurs pilotes et astronautes grâce à la réalité virtuelle. Mais son utilisation ne cesse de progresser aujourd'hui dans la formation de tous les métiers techniques, car elle permet de répéter autant que nécessaire les gestes des métiers complexes. Dans cette hypothèse, le casque de réalité virtuelle est alors associé à des manettes qui permet de porter, déplacer ou d'activé des éléments en 3D.
 
Un autre atout considérable en matière de formation de la réalité virtuelle est l'acquisition de nouveaux savoir-faire. Apprendre à gérer des situations sensibles en adoptant le bon comportement face à un client intransigeant, par exemple. Ce mode d'apprentissage serait, selon les neurosciences, très efficace grâce à l'immersion, à l'expérimentation et au côté fort ludique de cette forme d'apprentissage.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook