Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La rentrée scolaire un peu moins chère cette année





Le 16 Août 2018, par

Ce sera sans doute un soulagement pour les familles qui ont commencé à arpenter les rayons des grandes surfaces pour acheter les fournitures scolaires : le coût de la rentrée sera un peu moins élevé cette année.


La Fédération syndicale des familles (CSF) a calculé le prix de la rentrée scolaire. Bonne nouvelle : le budget a tendance à baisser pour l'entrée au collège. Le budget s'élève en moyenne à 332,60 euros, ce qui représente une baisse de 2,6% par rapport à la rentrée 2017. La rentrée au lycée est elle aussi moins onéreuse, elle affiche une baisse de 4,4%. Elle peut cependant se monter à 682,83 euros pour une seconde de bac pro industriel. Pour les autres rentrées, le coût est orienté à la hausse : pour le CP, il en coûtera ainsi 165,70 euros, une facture en progression sensible de 10,6%.

Pour la rentrée dans une classe CM, la hausse est peu significative (+0,5%) mais il faut néanmoins débourser plus qu'au CP (194,62 euros). Les familles aux revenus modestes peuvent compter, à partir de ce jeudi 16 août, sur le versement de l'allocation de rentrée scolaire qui a d'ailleurs augmenté de 1% pour 2018. La Fédération des familles se félicite de cette hausse, qui permet de couvrir la facture d'un enfant entrant en CP ; l'ARS se monte à 367 euros pour une enfant seul, plus du double du coût de la rentrée en CP (165,70 euros).

En revanche, celle allocation sera insuffisante pour couvrir les besoins d'une rentrée au lycée (l'ARS se monte alors à 401 euros), surtout pour un élève d'un bac pro. La CSF estime que des efforts sont à faire au niveau des transports et de la restauration scolaire, où les régions et les communes sont libres de déterminer leur politique en termes de prix. Cela peut occasionner des inégalités entre les territoires. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : rentrée

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook