Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La reprise de la dette de la SNCF va demander un effort pour les contribuables





Le 25 Avril 2018, par

Edouard Philippe a proposé aux syndicats de la SNCF une rencontre le 7 mai. Dans un courrier communiqué à la presse, le Premier ministre confirme aussi la reprise de la dette de l'entreprise par l'État.


Le locataire de Matignon reprend la main. Depuis la semaine dernière, les syndicats exigeaient cette rencontre avec le Premier ministre ; l'intersyndicale estimant en effet que les discussions avec Elisabeth Borne, la ministre des Transports, n'avançaient pas. Edouard Philippe a d'abord décliné l'invitation… avant de la formaliser par ce courrier. Il écrit : « Je regrette aussi votre décision de ne plus participer aux concertations en cours, alors qu'elles étaient presque arrivées à leur terme et avaient porté leurs fruits ». 

Le Premier ministre déplore également que les organisations syndicales ont « choisi de poursuivre un mouvement de grève qui gêne considérablement les Français et l'activité économique ». Malgré tout, il propose donc de les rencontrer le 7 mai. Les syndicats doivent encore dire s'ils acceptent cette invitation. Edouard Philippe a aussi glissé une proposition qui pourrait bien permettre de dénouer une partie de la crise.

Il y confirme en effet l'annonce d'Emmanuel Macron de reprendre la dette de la SNCF à compter du 1er janvier 2020. En indiquant néanmoins que cela « demandera un effort supplémentaire des contribuables », alors que l'exécutif a promis de ne pas augmenter la pression fiscale. La quadrature du cercle en quelque sorte… Le chef du gouvernement demande aussi des « efforts de productivité » à la SNCF afin de « compléter l'engagement des Français et assurer la pérennité de l'entreprise ». Ce donnant-donnant sera-t-il entendu par les contribuables ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook