Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La richesse mondiale toujours plus concentrée





Le 21 Janvier 2019, par François Lapierre

Les 26 plus grandes fortunes mondiales détiennent autant d’argent que les 3,8 milliards de personnes les plus pauvres de la planète. C’est le constat alarmant dressé par Oxfam à la veille du forum de Davos.


Si le mouvement des « gilets jaunes » a permis une chose, c’est de remettre la distribution des richesses au centre du débat. L’ONG Oxfam a constaté qu’une fois encore, les richesses sont concentrées entre de moins en moins de mains. En 2017, 43 multi-milliardaires possédaient autant que 3,8 milliards de Terriens ; en 2018, ils n’étaient plus que 26. Cette concentration des richesses creuse encore plus le fossé entre les riches et les pauvres, elle pénalise la lutte contre la pauvreté, et « elle alimente la colère dans le monde », explique Oxfam. On a une illustration avec la crise sociale qui secoue la France depuis le mois de novembre.

En 2018, la richesse des milliardaires s’est accrue de 900 milliards de dollars, à un rythme de 2,5 milliards chaque jour. La richesse de la moitié de la population mondiale la plus pauvre a elle baissé de 11% sur l’ensemble de l’année. Le nombre de milliardaires a doublé depuis la crise financière de 2008, relève encore l’organisation. Et ces derniers ne sont pas à plaindre puisqu’ils sont aussi parmi les moins imposés ! Un paradoxe qui pèse sur les finances des États : les gouvernements seraient en mesure de financer les services publics si la tendance s’inversait, souligne Oxfam.

L’ONG a calculé que sur un dollar d’impôt sur le revenu, quatre centimes seulement provenait de la taxation de la richesse. Autre exemple éloquent : Jeff Bezos, fondateur et patron d’Amazon, est l’homme le plus riche du monde avec 122 milliards de dollars : le budget que consacre l’Éthiopie à la santé correspond à 1% de cette fortune…



Tags : richesse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook