Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La situation financière de SFR est toujours complexe





Le 24 Novembre 2018, par François Lapierre

La situation est toujours compliquée pour Altice, qui continue de traîner comme un boulet les résultats de SFR. Pourtant, ceux du troisième trimestre montrent une amélioration… mais c’est insuffisant pour rassurer les investisseurs.


De juillet à fin septembre, SFR a recruté 166 000 abonnés dans l’internet fixe, et 288 000 clients dans le mobile. La fuite des abonnés, qui a largement profité à la concurrence ces dernières années, est enrayée. Patrick Drahi, le patron d’Altice, s’en réjouit : « En France, nous avons regagné plus d'un million d'abonnés depuis le début de l'année, soit le nombre d'abonnés perdus durant les trois dernières années ». Voilà qui est plutôt positif à première vue, mais le diable est dans les détails. Car malgré ce succès apparent, l’opérateur au carré rouge a gagné moins d’argent qu’il y a un an.

Au troisième trimestre, Altice France qui chapeaute SFR affiche un chiffre d’affaires de 2,48 milliards d’euros, des résultats en recul de 7,6% par rapport au même trimestre de 2017. Comment expliquer cette différence alors que le nombre de clients est en hausse ? La raison est simple : l’opérateur a multiplié les promotions et les offres à prix cassé. Avec comme résultat la baisse du revenu moyen par abonné… Dans le mobile, ce revenu s’établit à 22,4 euros, soit 3,4 euros de moins que l’an dernier. Dans l’internet fixe, il est de 31,7 euros, ce qui représente 4,2 euros de moins.

Ces résultats ont été sanctionnés par les marchés financiers. L’action d’Altice a dévissé de près de 12% ce jeudi, puis de 12% encore le lendemain. SFR pourrait être la cible de concurrents qui cherchent à consolider le marché de la téléphonie. La rumeur court en effet que de nouvelles tentatives de rapprochement vont se lancer au premier semestre de l’année prochaine. Au printemps, Bouygues Telecom avait déjà tenté sa chance, sans succès.



Tags : sur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook