Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La taxe sur les abris de jardin augmente encore





Le 29 Décembre 2023, par François Lapierre

Les propriétaires d'abris de jardin en France doivent se préparer à une augmentation de la taxe d'aménagement en 2024. Pour la huitième année consécutive, cette taxe, indexée sur l’indice de construction, connaît une hausse significative.


Des records de taxation

La taxe d'aménagement sur les abris de jardin, applicable aux structures de plus de 5 m², connaîtra une augmentation de 3,4 % en 2024. Cette hausse, bien que moins marquée que celle de 8 % en 2023 et 7 % en 2022, prolonge une tendance haussière continue depuis plusieurs années. Selon l'Insee, cette augmentation est déterminée en fonction de l'indice de construction, et sera officiellement confirmée par un arrêté à publier dans le Journal officiel le 31 décembre.

Cette année, la taxe atteint des sommets avec des bases forfaitaires record : 1.038 euros pour les résidents en Île-de-France et 916 euros pour les autres régions. Ces montants ne représentent pas la taxe finale à payer, mais servent de base au calcul qui inclut également les taux communaux (entre 1 % et 5 %), départementaux (maximum 2,5 %) et régionaux (1 % en Île-de-France). Par exemple, à Lacanau en Gironde, un abri de jardin de plus de 10 m² pourrait coûter environ 558 euros en taxes, tandis qu'au Touquet dans le Pas-de-Calais, cette taxe pourrait s'élever à 602 euros.

L'augmentation inévitable de la taxe sur les abris de jardin

Les propriétaires immobiliers expriment leur mécontentement face à cette nouvelle augmentation, d'autant plus dans un contexte où d'autres contributions obligatoires comme la taxe foncière sont également en hausse. Cette taxe sur les abris de jardin, en vigueur depuis le 1er mars 2012, affecte tout propriétaire d'un abri de jardin de plus de 5 m². Pour calculer le montant exact de la taxe, il faut multiplier la base forfaitaire par la surface de l'abri et ensuite par les différents taux communaux, départementaux, et régionaux. À titre d'exemple, au Grau-du-Roi, la construction d'un abri de 10 m² coûterait 425 euros en 2024, tandis qu'à Cabourg, cette taxe serait de 629 euros pour une structure identique.

Cette hausse continue de la taxe d'aménagement sur les abris de jardin représente un fardeau supplémentaire pour les propriétaires. Elle souligne l'importance d'une planification financière minutieuse pour ceux qui envisagent d'ajouter un abri de jardin à leur propriété. Avec cette mesure, le gouvernement maintient sa politique de taxation progressive sur les aménagements extérieurs qui repose sur les fluctuations de l'indice de construction. 



Tags : taxe

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook