Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La transformation d'Ikea donne des résultats encourageants





Le 2 Décembre 2019, par François Lapierre

Ikea se porte bien mieux qu'il y a un an. Le géant suédois de l'ameublement profite d'ores et déjà des fruits de son plan stratégique et aligne les chiffres encourageants.


Un résultat net en hausse de 24%

L'exercice 2018-2019 clos fin août de la maison mère d'Ikea, Ingka Group, est plus qu'encourageant pour le mastodonte du meuble en kit. Le chiffre d'affaires s'est établi à 37 milliards d'euros, le bilan compte 52 milliards d'euros d'actifs, tandis que le résultat net a augmenté de 24%. Le groupe a lancé un plan stratégique sur trois ans qui porte déjà ses fruits, se réjouit Juvencio Maetzu, directeur financier d'Ingka et directeur général délégué. Aux Echos, il a décrit les trois « axes » de développement de l'enseigne. Ikea développe les ventes en ligne : c'était devenu une nécessité, alors que les consommateurs passent largement par internet pour acheter toutes sortes de produits… y compris des meubles.

Les ventes en ligne représentent désormais 10% du chiffre d'affaires de l'entreprise, un volume qui a augmenté de moitié sur les douze derniers mois. Ikea s'est également lancé à l'assaut des centres ville, alors que l'enseigne privilégiait jusqu'à présent les banlieues. Un Ikea s'est installé cette année dans le quartier de la Madeleine, à Paris. En plus des commandes en ligne, Ikea a également multiplié les services, par exemple pour le montage des meubles. 

Hausse des dépenses opérationnelles

Ikea travaille également sur son auto-suffisance énergétique : dès l'année prochaine, le groupe génèrera autant d'énergie qu'il en a besoin, grâce à des éoliennes et des fermes de panneaux solaires installés dans 14 pays. Les toits des 374 magasins du réseau sont également parsemés de panneaux solaires.

Tout cela participe à la croissance du chiffre d'affaires, mais les immenses magasins Ikea continuent de progresser : les ventes ont ainsi augmenté de 0,7% d'un exercice à l'autre. Ces bons chiffres interviennent dans un contexte pourtant délicat pour l'entreprise, qui a absorbé la hausse des prix du transport et des matières premières.  Les dépenses opérationnelles ont ainsi augmenté de 5%, elles représentent désormais 10 milliards d'euros. 



Tags : ikea

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook