Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le « métavers » de Mark Zuckerberg fait fondre le cours de Bourse de Meta





Le 29 Octobre 2022, par François Lapierre

Mark Zuckerberg, le patron de Meta (Facebook), plaide la patience auprès des investisseurs : son projet de « métavers » en est encore à ses balbutiements et demandera encore des milliards de dollars d'investissements. Le discours n'a pas été entendu.


Des milliards d'investissements pour des résultats très modestes

C'est le grand pari de Mark Zuckerberg. Le fondateur et patron de Meta (qui opère Facebook, Instagram ou encore WhatsApp) a misé l'avenir de l'entreprise dans le « métavers », un univers virtuel dont le développement coûte extrêmement cher, et pour lequel le succès est loin d'être assuré. L'embryon de métavers, Horizon Worlds, peine à convaincre avec 200.000 utilisateurs qui s'y connectent chaque mois en moyenne. C'est peu en regard des investissements colossaux consentis par Meta depuis le début de cette aventure.

En effet, depuis le début de l'année Meta a brûlé 9 milliards de dollars dans la division Reality Labs en charge de la conception d'Horizon Worlds… Après 10 milliards déjà engloutis l'an dernier ! « Nous prévoyons que les pertes de Reality Labs en 2023 augmenteront considérablement d'une année sur l'autre », a admis le groupe durant la présentation de ses résultats trimestriels.

Le cours de Meta plonge

La réplique du marché financier ne s'est pas fait attendre : le cours de Meta a flanché de 25% jeudi dernier. La capitalisation boursière du groupe a retrouvé ses niveaux de janvier 2016, autour de 260 milliards de dollars. Quant à la fortune de Mark Zuckerberg, elle a aussi fondu à 37,7 milliards. La seule journée de jeudi lui a fait perdre 11,2 milliards (il possède 13% des parts de Meta).

« J'apprécie la patience et je pense que ceux qui sont patients finiront par être récompensés », a-t-il demandé aux investisseurs. Mais cette vision sur le très long terme bute avec les intérêts à court terme d'actionnaires qui ne comprennent pas la stratégie de Meta, alors que le réseau social Facebook se fait tailler des croupières par son concurrent chinois TikTok.



Tags : Meta

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook