Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Brexit ralentit la croissance au Royaume-Uni





Le 4 Mars 2019, par François Lapierre

Les incertitudes qui pèsent autour du processus du Brexit ont des répercussions très concrètes pour les entreprises britanniques.


Plus de deux ans après le référendum qui a acté la volonté des Britanniques de quitter l’Union européenne, les incertitudes sont encore très loin de s’être dissipées. La Première ministre Theresa May ne parvient toujours pas à faire valider par le Parlement son projet d’accord négocié avec Bruxelles. Et c’est l’activité économique du pays qui souffre. Selon la Confédération de l’industrie britannique (CBI), l’activité des entreprises du pays est au plus bas sur les trois derniers mois écoulés : l’indice CBI, basé sur un questionnaire envoyé à 650 entreprises du secteur privé, est ainsi tombé à -3 en février, alors qu’il était de 0 en janvier.

 

Il faut remonter au mois d’avril 2013 pour retrouver ce plancher, alors que l’économie du Royaume-Uni se remettait de la crise financière. Pire encore, les entreprises s’attendent à une activité encore plus ralentie au cours du second trimestre. Le divorce entre Londres et Bruxelles est censé être effectif le 29 mars, mais la possibilité d’un report de la date est de plus en plus probable.

 

En attendant que les choses se décantent du point de vue politique, les entreprises britannique freinent leurs investissements et gèlent leurs décisions. La Banque d’Angleterre prévoit une croissance de 0,2% au premier trimestre ; la progression du PIB cette année devrait être la plus faible depuis 2009.

 



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook