Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Brexit va coûter de la croissance à la France





Le 7 Juillet 2016, par

Quel effet aura le Brexit sur l'économie française ? C'est la question qui agite le gouvernement depuis le résultat du référendum britannique. Comme on pouvait logiquement s'y attendre, il y aura bien un impact.


Les négociations pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne n'ont pas encore débuté, mais déjà l'impact économique se fait sentir non seulement outre Manche, mais aussi partout en Europe. Qu'en ira-t-il pour la France ? « Aujourd’hui c’est encore un peu tôt pour le dire », a expliqué le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert sur LCP.

Néanmoins, il a bien voulu donner un ordre d'idée : « Une baisse de la croissance et de l’activité en Grande-Bretagne pourrait avoir une conséquence comprise entre 0,1 et 0,2 point de PIB », estime-t-il, suivant en cela les économistes. C'est peu dans l'absolu, mais quand les prévisions de croissance oscille entre 1,5% et 1,6% pour cette année, la moindre dégradation de l'économie pèse lourd.

Le gouvernement a d'ailleurs revu récemment à la hausse son estimation de croissance pour 2016, à 1,6%. C'est un peu plus généreux que les prévisions du FMI (1,5%) et de l'OCDE (1,4%). Le Brexit n'affole pas plus que cela les pouvoirs publics : Michel Sapin le ministre des Finances a fait savoir après le référendum qu'il ne nourrissait pas d'inquiétude particulière. Espérons…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook