Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Défenseur des droits épingle la dématérialisation des services publics





Le 12 Mars 2019, par La Rédaction

Le regard porté par les usagers français sur leurs services publics est sévère. Le rapport du Défenseur des droits montre que les relations se sont tendues.


Premier enseignement du rapport du Défenseur des droits que Le Parisien a pu consulter : une hausse des réclamations de 10%. 55 785 personnes estiment que leurs droits ont été bafoués par les services publics. L’institution évoque une « évanescence croissante » des services publics : c’est le droit au logement, à l’éducation, à la justice ou encore à la santé qui pose problème à de nombreux Français. Le rapport juge que les phénomènes entravant l’accès à ces droits fondamentaux concurrent à « créer un sentiment diffus et dangereux de rupture entre les usagers, notamment défavorisés, et les services publics ».

Parmi les raisons qui participent à l’exaspération grandissante des usagers, se trouve la mise en œuvre du plan « préfecture nouvelle génération » qui a occupé une bonne partie de l’année 2018. Celle-ci a eu des effets « calamiteux », avec des milliers de Français qui n’ont pas pu obtenir des cartes grises et des permis de conduire, qu’il faut demander sur internet et non plus au guichet. L’administration en ligne est une belle ambition, mais le chemin qui y mène est visiblement douloureux.

La dématérialisation des services publics est parfois perçue comme un « palliatif à la réduction » de ces mêmes services, « guidée par une logique budgétaire », déplore le Défenseurs des droits. Sans oublier que 7,5 millions de personnes n’ont pas accès à une connexion internet de qualité. Dans ces conditions, comment poursuivre des démarches auprès de l’administration ?








 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook