Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le FMI craint pour l'économie mondiale





Le 8 Octobre 2019, par La rédaction

Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, le Brexit en Europe et les difficultés de certains pays comme l'Argentine vont fortement réduire le PIB mondial l'année prochaine, selon le FMI.


Mauvaises nouvelles du FMI, après l'OMC

La nouvelle directrice du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, emboîte le pas de l'Organisation mondiale du commerce qui, il y a quelques semaines, revoyait à la baisse les prévisions de croissance du commerce pour cette année et l'année prochaine. Le FMI estime que le produit intérieur brut mondial va être amputé de 0,8% en 2020, ce qui représente environ 700 milliards de dollars.

L'institution devine un « ralentissement synchronisé » de la croissance, qui sera « plus lente » dans 90% du monde en 2019. Selon Kristalina Georgieva, la croissance tombera cette année à son niveau le plus bas depuis le début de la décennie. Pour la directrice confirmé à son poste il y a quelques jours, la progression du commerce mondial est « presque au point mort ». Une des solutions avancées par le FMI est de pousser les pays à travailler ensemble pour trouver une « solution durable » au problèmes économiques d cela planète.

Guerre commerciale

Cela signifie, entre autres, de mettre fin à la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. On n'en prend guère le chemin, puisque les négociations entre les deux puissances sont toujours difficiles. Le FMI recommande également aux pays disposant d'un « espace budgétaire » à le déployer pour obtenir une « force de frappe » à même de stimuler l'activité.

L'Allemagne est visée, tout comme les Pays Bas et la Corée du Sud. Outre les tensions commerciales, le Fonds vise aussi les politiques monétaires et budgétaires mouvantes susceptibles de déstabiliser les marchés financiers, ou encore le Brexit dont les conséquences toucheront notamment l'Europe.



Tags : FMI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook