Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le FMI revoit à la baisse la croissance de la France pour 2016 et 2017





Le 19 Janvier 2016, par

La conjoncture internationale, marquée par un ralentissement de la croissance des pays en voie de développement et par des mauvais chiffres pour la Chine (auxquels s'ajoute une crise boursière sans précédents) ont contraint le FMI à revoir à la baisse la croissance mondiale. Et la croissance française en a fait les frais puisque désormais l'institution ne croit plus aux prévisions de Bercy.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
C'est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement : les prévisions de croissance de la France pour 2016 et 2017 de Bercy ne sont plus en phase avec celles du FMI publiée ce mardi 19 janvier 2016. De quoi contraindre François Hollande et Manuel Valls à revoir leur discours.

Si Bercy table toujours sur une croissance de 1,5% en 2016, le FMI n'y croit plus. Les incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale l'ont conduit à revoir ses estimations à la baisse : 1,3% de croissance pour la France en 2016 et 1,5% en 2017. Une révision de la croissance qui a une implication très grave : si la France ne connaîtra pas une croissance de 1,5% minimum en 2016 les emplois que le pays créera ne seront pas encore stables et durables.

Or, l'emploi est le cheval de bataille du gouvernement qui a récemment annoncé diverses mesures pour combattre le chômage.
Mais la révision de croissance ne frappe pas uniquement la France : le monde entier ralentit selon le FMI qui ne table plus que sur une croissance de 3,4% en 2016 (en baisse de 0,2%) et sur 3,6% en 2017.

Outre la croissance chinoise moins élevée qu'attendu, la baisse du cours du pétrole et la hausse des taux de la FED, la banque centrale américaine, devraient peser sur la croissance mondiale selon l'Institution. Quelques pays, toutefois, tirent leur épingle du jeu : l'Allemagne, par exemple, a vu son estimation de croissance être relevée pour 2016 à 1,7%.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook