Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Japon reste le premier créancier mondial





Le 27 Mai 2014, par

Cela fait 23 ans que le Japon est le premier créancier mondial et cette année encore la couronne lui revient. Car même si la Chine est doucement en train de rattraper son retard sur son voisin asiatique, le Japon a de nouveau réalisé un record en termes d’actifs détenus à l’étranger, que ce soit par le pays ou des particuliers.


cc/flickr/ IpUrBeLtZ
cc/flickr/ IpUrBeLtZ
Au total, selon les derniers calculs, les actifs détenus par le pays, les institutions et les privés à l’étranger valent 325 000 milliards de yens en augmentation de près de 9,7%. L’augmentation de la valeur est toutefois essentiellement issue de la dévaluation du Yen par rapport à l’euro (-28%) et au dollar (-22%), résultat des réformes économiques voulues par Shinzo Abe, premier ministre du pays du Soleil Levant.

Cette hausse de la valeur permet au Japon de rester à la première place des créanciers devant la Chine (207 600 milliards de Yens de créances) et l’Allemagne (192 200 milliards de Yens) mais la Chine continue de gagner du terrain. Dans les années à venir l’Empire du Milieu pourrait bien dépasser son voisin.

Car la Chine a un avantage considérable sur le Japon : alors que ce dernier est également le pays développé avec le plus haut taux de dette par rapport à son PIB, la Chine continue d’avoir une croissance hors norme.

Shinzo Abe, conscient de l’importance de ces créances, tente d’améliorer les retours de ces actifs mais avec un succès mitigé. Alors qu’en 2008 le pays avait gagné 3,1% sur ses actifs, en 2013 le retour n’a été que de 2,1%.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook