Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Livret A a 200 ans





Le 27 Mai 2018, par

Le Livret A, l'épargne préférée des Français, fête ses 200 ans. Un âge vénérable pour un produit d'épargne qui continue de séduire, malgré un taux historiquement bas depuis plusieurs mois.


À l'époque, c'est à dire en mai 1818, le « livret d'épargne » avait pour mission de financer l'économie du pays, rendue exsangue par les guerres napoléoniennes. Cet objectif accompli, l'épargne drainée par le Livret A a ensuite servi à financer le logement social ; ce véhicule d'épargne a connu une petite révolution en 2009 lorsque toutes les banques ont pu le proposer à leurs clients. Jusqu'à présent, les Caisses d'Épargne, le Crédit Mutuel et la Banque Postale en avaient l'exclusivité. Cela a sans aucun doute amplifié encore plus la popularité du Livret A.

Fin 2016, on dénombrait pas moins de 55,8 millions de livrets pour autant d'épargnants. Un chiffre en baisse par rapport à l'année précédente : en 2015, le taux de détention s'élevait à 91,7% de la population française, contre 83,4% en 2016. Entre ces deux années, les pouvoirs publics ont resserré la vis en renforçant les mesures contre la détention de plusieurs livrets — rappelons qu'on ne peut posséder qu'un seul Livret A. Le succès de cette épargne ne se dément pas, en raison notamment de l'absence de fiscalité du Livret A : les intérêts sont nets d'impôt et il n'y a aucun prélèvement social qui y est attaché.

Pour éviter les abus, le plafond du Livret A est de 22 950 euros, même si avec le jeu des taux d'intérêt, 4,2% des livrets dépassent ce plafond. Le taux justement est sujet à la controverse. Même s'il est censé être calculé en fonction de l'inflation et des taux du marché, le gouvernement continue d'agir politiquement sur le niveau de rendement du Livret A : ainsi, le taux sera de 0,75% au moins jusqu'à la fin du mois de janvier 2020. Il était de 5% il y a 200 ans…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : livret a

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook