Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !





Le 24 Novembre 2020, par Nicolas Geray

Lorsqu'en 2014 Olivier Cotinat et moi avons imaginé tout le contenu de MoHo, nous nous disions que les défis de notre monde contemporain étaient énormes : défis climatiques, migratoires, économiques et surtout démocratiques. Nous nous disions qu'à l'avenir, nous ne pourrions pas dire à nos enfants que nous ne savions pas et que nous n'avions rien fait ou entrepris.


Le MoHo : un collectif pour changer le monde !
En 2020, la situation sanitaire engendre une crise économique et sociale majeure qui renforce la précarité de certaines populations et par là même, crée une défiance immense vis-à-vis des dirigeants et des institutions et ouvre la voie à la montée des extrêmes.  
 
La légitimité économique de l'Europe qui se réduit de plus en plus, et l'étrange sentiment de revivre depuis plusieurs années des parallèles avec les années 30 sont malheureusement désormais des faits avérés .
 
En parallèle, heureusement, nous réalisons aussi que les plus jeunes, les étudiants, ne souhaitent pas être des acteurs passifs et cherchent à créer leur propre entreprise. Nous voyons que l'entrepreneuriat social prend de l'ampleur, que les entreprises raisonnent désormais au-delà de la RSE et que nombreux sont les citoyens qui cherchent à vivre de manière plus responsable. Une résistance existe et se matérialise par une formidable énergie.
 
Ce constat nous l'avions aussi il y a 6 ans, c'est une vague qu'il faut entendre et  nous nous étions dit que, pour avoir des résultats concrets, il fallait recréer des collectifs. Nous étions  convaincus qu'il était primordial (ou important) de trouver un symbole fort pour relier toutes ces volontés. Et ce symbole se puisait dans l'Histoire. Il était  sous nos yeux : le Débarquement en Normandie.  L'extraordinaire exemple d'un collectif qui s'est mobilisé pour faire pivoter l'Histoire du côté de la Liberté.
 
En cette fin d'année 2020 notre projet sort de terre et prend tout son sens. 
 
Nous appelons aujourd'hui entreprises, étudiants, startups, chercheurs, associations, et citoyens à embarquer avec nous pour de nouveau faire pivoter l'Histoire. 
Cela ne se fera pas en quelques mois, nous le savons, mais deux orientations sont malgré tout possibles : 
- Se transformer soi-même, transformer nos habitudes, les offres de services, les modèles économiques, les interactions client-fournisseur, notre empreinte écologique...
- Aider les acteurs sociaux à transformer les sujets qui n'ont pas de modèles économiques en les finançant pour ne plus tout laisser en charge aux collectivités.
 
Ces deux orientations complémentaires ont été concrétisées dans notre futur lieu : 
- une zone abonnés de 6000 m² qui permet à notre projet de s'autofinancer via la location de postes de travail, d'espaces événementiels et le développement de programmes d'innovation et de transformation des entreprises,
- une zone publique gratuite de 1500 m² dédiés à la société civile, et qui permet d'accueillir, d'animer et de financer des initiatives d'intérêt général. Nous nous donnons d'ailleurs cinq priorités d'intérêt général : l'accès pour tous à l'éducation, à l'entrepreneuriat, aux bonnes pratiques écologiques, à la santé, à l'art et à la culture.
 
Que vous soyez grandes entreprises ou petites structures, nous vous invitons à nous rejoindre. Nous vous invitons à vous poser une question avec nous : qu'avons-nous vraiment envie de changer ?

               
Nicolas Geray                            Olivier Cotinat
Co-fondateurs du MoHo

 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook