Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le PDG d'Intel démissionne à cause d'une relation amoureuse





Le 21 Juin 2018, par

On ne badine pas avec le code de bonne conduite chez Intel, qui s'applique même au PDG. Brian Krzanich a ainsi démissionné de son poste pour avoir entretenu une relation amoureuse au sein de l'entreprise.


C'est une surprise et un choc inattendu pour Intel, qui doit donc se séparer de celui qui était son PDG depuis 2013. Brian Krzanich quitte en effet ses fonctions après avoir enfreint une règle du code de bonne conduite de l'entreprise, qui indique noir sur blanc que les employés de la société ne doivent pas entretenir de relations amoureuses. Or, c'était le cas du PDG qui avait noué une relation consentie avec un ou une employée du groupe. 

Cette règle s'applique à tous les responsables d'Intel, et le communiqué est clair : Intel s'attend à ce que tous les employés respectent ces valeurs. Le conseil d'administration a donc accepté la démission de Brian Krzanich et s'est mis à la recherche d'un remplaçant. En attendant, c'est Robert Swan, le directeur financier, qui prend sa place. Pour l'entreprise, géant mondial des semi-conducteurs, le coup est rude.

Le fondeur, basé à Santa Clara, est en effet un mastodonte dans le monde du PC avec ses processeurs Core, mais un nain dans le secteur bien plus lucratif de la téléphonie. En arrivant à la tête de l'entreprise, Brian Krzanich a impulsé une stratégie moins centrée sur les puces, et plus orientée sur les données. Il n'aura pas eu le temps de porter ce projet jusqu'au bout.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : intel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook