Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le PDG de Sony, Kazuo Hirai, cède sa place





Le 2 Février 2018, par

Six ans après son arrivée à la tête de Sony, l'emblématique PDG Kazuo Hirai a décidé de laisser les rênes du groupe d'électronique à son directeur financier, Kenichiro Yoshida. Sony est maintenant sorti de l'ornière.


Lorsqu'il a pris la direction du groupe en 2012, Kazuo Hirai (appelé Kaz par ses équipes) a trouvé une société mal en point. Celui qui est entré chez Sony en 1984 au sein de la filiale musique du groupe a dû procéder à une restructuration intense de l'entreprise, supprimant des postes et des activités (cession de la division d'ordinateurs VAIO, des batteries lithium-ion…). Sans oublier un resserrement des gammes de produits en tendant toujours plus vers le haut de gamme.

Kazuo Hirai a beaucoup misé sur la marque phare du groupe, PlayStation, tout en poursuivant les activité dans le domaine de la musique, du cinéma, ainsi que dans les capteurs photo qui sont aujourd'hui largement utilisés par de nombreux constructeurs de smartphones — à commencer par Apple. Cette restructuration s'est faite dans la douleur, mais elle a fini par payer puisque les profits de Sony ont été multiplié par dix durant la période d'avril à décembre, et un chiffre d'affaires en hausse de 15,7%. Durant l'exercice 2017, Sony devrait engranger près de 65 milliards d'euros de revenus.

Celui qui reste PDG jusqu'au 1er avril conserve une place au sein du conseil d'administration en tant que président. Il gardera un œil sur l'entreprise et son fonctionnement. Il se réjouit d'entendre de plus en plus de gens dire que « Sony est de retour ». À son arrivée, ce n'était pas si évident. Les milieux financiers saluent en tout cas son départ : la mission a visiblement été accomplie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Sony

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook