Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le PIB de la France a stagné au premier trimestre





Le 27 Juin 2014, par

Après les mauvais chiffres du chômage publiés le jeudi 26 juin 2014, l’Insee en remet une couche ce vendredi 27 juin 2014 avec la publication des comptes pour le premier trimestre 2014. La croissance a été nulle pour la France durant les trois premiers mois de l’année et l’Insee ne croît pas que l’objectif du gouvernement de 1% de croissance en 2014 soit possible.


cc/flickr/woto
cc/flickr/woto
L’Insee est totalement sceptique concernant la croissance de la France qui, pour l’Institut, ne devrait pas dépasser les 0,7% en 2014 en France. Le gouvernement, de son côté, espère toujours que la croissance du pays atteindra les 1%.
 
Mais la chose s’annonce difficile. La croissance pour le premier trimestre 2014 a été nulle : la demande intérieure a reculé et ce recul n’a été compensé que par la reconstitution des stocks des entreprises d’après l’Insee. Et pour la suite les prévisions ne sont guère meilleures. Le climat des affaires se serait dégradé en juin si bien que l’Insee ne table que sur une croissance de 0,3% par trimestre pour les trois derniers trimestres de l’année en cours.
 
La demande intérieure a influé négativement sur la croissance à hauteur de 0,4% tandis que la reconstitution des stocks y a contribué positivement (+0,5%). En y rajoutant l’influence négative du commerce extérieur (-0,1%) la croissance a été donc nulle pour le pays sur les trois premiers mois de 2014.
 
L’investissement et la consommation ont également reculé, d’après l’Insee, respectivement de 0,8% et de 0,5% tandis que les importations ont augmenté plus rapidement que les exportations (+1% contre +0,6%).
 
Toutefois, le pouvoir d’achat des ménages français aurait augmenté de 0,9% avec un revenu brut qui augmente de 1,3% au premier trimestre tandis que les prix à la consommation n’ont augmenté que de 0,3%.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook