Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le PIB français va augmenter grâce au trafic de stupéfiants





Le 31 Janvier 2018, par

La croissance française, déjà bien orientée ces derniers mois, pourrait bien connaitre un petit coup de pouce au printemps. L'Insee va en effet intégrer dans le calcul de la progression du PIB… le trafic de stupéfiants et la prostitution.


Depuis 2013, Eurostat réclame de l'Insee la prise en compte du trafic de stupéfiants et de la prostitution dans le calcul du PIB français. Il s'agit en effet de faciliter la comparaison des richesses entre pays européens, et de les harmoniser. Eurostat estimant qu'il s'agit de transactions commerciales consenties librement. Les Pays-Bas, où la consommation de cannabis est légale, font gonfler leur produit intérieur brut par ce biais. L'Espagne, l'Italie et le Royaume-Uni ont également entré cette activité dans le calcul de leurs PIB respectifs.

L'Institut national des statistiques a fini par accéder en partie à cette demande, ce qui sera fait à compter du mois de mai. L'organisme explique qu'il va « tenir compte de la consommation de stupéfiants et des activités liées à cette consommation sur le territoire national », ce qui entraînera « une révision en très légère hausse du niveau du PIB », à la marge, prévient l'Insee afin d'éviter la controverse. En revanche, la prostitution est écartée.

Selon des estimations préliminaires, le trafic de stupéfiants va tout de même représenter « quelques milliards d'euros » cette année… à comparer cependant au PIB du pays qui pèse pour 2 200 milliards d'euros. La croissance ne devrait pas en être affectée, promet l'institut. Reste à établir une méthode de calcul pour estimer les retombées du trafic de drogue qui, par nature, est illégal… Une difficulté similaire pour la prostitution. Les ressources manquent du côté des autorités pour mesurer correctement ces activités.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : stupéfiants

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook