Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Parlement européen en faveur d’une meilleure indemnisation des trains en retard





Le 16 Novembre 2018, par François Lapierre

Les voyageurs qui subissent des retards de trains pourraient demain obtenir des indemnisations plus importantes de leurs billets. C’est du moins la volonté du Parlement européen… Reste à savoir si les compagnies de chemin de fer le voudront.


Actuellement en France, l’indemnisation se monte à 25% du prix du billet pour un retard du train compris entre 60 et 119 minutes. Au-delà, la SNCF rembourse la moitié du prix du ticket. Le Parlement européen a voté pour un renforcement de ces indemnisations, qui passent à 50% du prix du billet pour un retard compris entre 60 et 90 minutes, 75% pour un retard de 91 à 120 minutes, et l’intégralité du prix pour un retard de plus de 121 minutes. Les députés européens ont également décidé de mesures comme une meilleure information des passagers, le développement de l’aide pour les personnes à mobilité réduite, la possibilité de prendre une correspondance gratuitement en cas de retard.

Le Parlement européen souhaite aussi réduire les dérogations dont bénéficient les États pour retarder l’application du texte concernant les droits des voyageurs ferroviaires : ils ont ainsi droit à deux dérogations de cinq ans qui les exempte d’appliquer les dispositions décidées par l’UE. Actuellement, cinq États seulement appliquent pleinement ces mesures. Le CER, l’organisation qui défend les intérêts des sociétés de transport au niveau européen (la SNCF en fait partie), ne l’entend pas de cette oreille. Pour cette organisme, le Parlement ne tient pas compte du point de vue de ses membres.

Le texte n’est cependant pas encore prêt à être appliqué, loin de là. Il doit encore passer par le Conseil des ministres européens : l’Autriche, qui préside l’Union jusqu’à la fin de l’année, espère décrocher le feu vert. Les États, la Commission européenne et le Parlement européen devront ensuite s’entendre pour régler les dernières dispositions. Ensuite, il faudra attendre l’été prochain pour que ces mesures puissent être appliquées.



Tags : sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook