Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Royaume-Uni pourrait devenir le pays le plus important de l’UE en 2030





Le 26 Décembre 2013, par

La publication des prévisions annuelles du CEBR, le Centre pour la Recherche Economique et le Business britannique, montre un futur plutôt positif pour le pays de Sa Majesté la Reine Elisabeth II sur le long terme. Il pourrait devenir la deuxième économie du monde occidental après les Etats-Unis dans moins de 20 ans.


cc/flickr/Doug8888
cc/flickr/Doug8888
S’il ne s’agit là que de prévisions, elles sont plus que positives ce qui conforte le Chancelier de l’Echiquier Georges Osborne dans ses choix à court et long terme. L’économie britannique devrait croître assez pour dépasser celle de la France dans 5 ans, en 2018.

Le pays devrait bénéficier en particulier du fait qu’il ne se trouve pas dans la zone euro, la monnaie unique ayant des prévisions plutôt négatives et risques d’être encore plus faible mondialement dans les deux décennies à venir selon le CEBR.

Ainsi, en 2018, la croissance du Royaume-Uni en fera une économie plus puissante que la France et, de fait, la cinquième la plus forte du monde. Mais cette situation ne sera que temporaire selon les analystes du CEBR.

Entre 2023 et 2028, l’Inde et le Brésil devraient surpasser le Royaume-Uni qui ne cessera toutefois pas de croître pour atteindre l’Allemagne. Elle devrait la dépasser à l’horizon de 2030 devenant ainsi le pays le plus important économiquement de l’Union Européenne et le second le plus important du monde occidental après les Etats-Unis.

Mais le CEBR est conscient que ces prévisions, à long terme, pourraient ne pas se réaliser et prévient le gouvernement de la fragilité de cette situation. En particulier, un événement majeur pourrait tout faire changer en 2014.

En septembre 2014 le Royaume-Uni pourrait se désagréger avec le référendum qui pourrait accorder l’indépendance à l’Ecosse. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook