Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le SMIC n’aura pas de « coup de pouce » en 2021





Le 2 Décembre 2020, par Aurélie GIRAUD

Le début de l’année 2021 apportera sa traditionnelle revalorisation du SMIC, le salaire minimum en France fixé, en 2020, à 1.219 euros nets par mois. Le comité d’experts interrogé sur le sujet chaque année depuis 2008 estime qu’un « coup de pouce » ne serait pas le bienvenu du fait de la situation économique… et le gouvernement devrait suivre cet avis.


Le « coup de pouce » au SMIC ne sera pas pour 2021

Pixabay/nattanan23
Pixabay/nattanan23
La revalorisation du SMIC en 2021 ne devrait pas bénéficier d’un « coup de pouce », comme on l’appelle. C’est en tout cas l’avis donné par les experts le 1er décembre 2020, avis simplement consultatif mais qui est généralement suivi par le gouvernement. Pour les experts, un « coup de pouce » au SMIC, soit une revalorisation supérieure à celle prévue par le calcul mathématique, aurait un impact négatif sur l’emploi.

Les experts jugent en effet qu’augmenter le SMIC de plus de 1%, taux issu du calcul, pourrait freiner les nouvelles embauches alors que la France fait face, comme le reste du monde, à une crise économique sans précédent et que les annonces de plans sociaux se multiplient. Les experts estiment qu’il convient donc de privilégier l’emploi au pouvoir d’achat, et donc d’éviter que des salariés au SMIC ne coûtent trop cher aux entreprises.

Le gouvernement devrait suivre cet avis

Invité sur BFMTV mercredi 2 décembre 2020, Jean Castex, Premier ministre, semble laisser entendre que le gouvernement n’ira pas à l’encontre de l’avis des experts. « On a pas encore arrêté la décision entre 1 et 1,2% d'augmentation »,a-t-il précisé. Le SMIC n’aura donc pas de coup de pouce en 2021.

Depuis la création du groupe d’experts en 2008, leur avis, toujours contraire au « coup de pouce » aura toujours été suivi, à une exception près : François Hollande avait annoncé une augmentation du SMIC par anticipation de 2% le 1er juillet 2012, au lendemain de son élection, dont 1,4% au titre de l’inflation et 0,6% au titre du « coup de pouce ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook