Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le bonus écologique des voitures électriques réduit pour les ménages plus aisés





Le 27 Décembre 2023, par Aurélien Delacroix

En réponse aux contraintes budgétaires et à l'augmentation de la popularité des véhicules électriques, le gouvernement a modifié le système de bonus écologique. Une réforme qui différencie l'aide en fonction des revenus, avec une réduction pour les ménages aisés et un maintien pour les plus modestes.


Réajustement du bonus écologique pour les plus aisés

Le bonus écologique, cette aide financière accordée pour l'achat de véhicules électriques, subira dès l'année prochaine un changement notable. Selon les informations rapportées par Les Echos et l'AFP, le montant du bonus pour la moitié des ménages les plus aisés (définis comme ceux du 6e décile et au-dessus) sera réduit de 5.000 à 4.000 euros, soit une baisse de 20%. Ce réajustement reflète la volonté du gouvernement de réorienter les aides publiques dans un contexte de contraintes budgétaires croissantes.

En revanche, les ménages les plus modestes continueront de bénéficier d'un bonus écologique renforcé de 7.000 euros. Cette décision souligne l'engagement de l'exécutif à soutenir l'acquisition de véhicules propres par ceux ayant des revenus plus limités. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, avait déjà évoqué l'idée d'un barème du bonus écologique « mieux différencié et dégressif en fonction des revenus des ménages » lors de la présentation du projet de loi de Finances.

Une aide plus stratégique

L'ajustement des montants du bonus écologique intervient dans un contexte budgétaire complexe pour le gouvernement. La popularité croissante des véhicules électriques a conduit à une hausse significative des dépenses liées au bonus écologique. En effet, ces véhicules représentent désormais 20% des ventes de véhicules neufs, forçant le gouvernement à augmenter le budget alloué à cette aide, qui passera de 1,4 milliard d’euros prévu initialement à 1,7 milliard d’euros pour 2023. Pour l'année prochaine, une enveloppe de 1,5 milliard d’euros est prévue.

Ce recentrage des aides s'inscrit dans une stratégie plus large du gouvernement, qui cherche à optimiser l'impact de ses mesures incitatives. Le bonus écologique de 7.000 euros, par exemple, servira de base à une offre de leasing social à 100 euros. En outre, l'adoption d'un score environnemental pour les véhicules éligibles au bonus renforce cette orientation stratégique. Désormais, seuls les modèles produits en Europe peuvent bénéficier de cette aide, réduisant ainsi le nombre de véhicules éligibles.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook