Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le budget des armées va progresser





Le 8 Février 2018, par

La France va porter son effort militaire à 2% de son PIB à l'horizon 2025. La loi de programmation militaire, présentée ce jeudi en conseil des ministres, prévoit d'ores et déjà une augmentation du budget militaire.


L'État va investir 295 milliards d'euros pour l'équipement des armées et le recrutement entre 2019 et 2025, avec pour commencer une rallonge de 1,7 milliard d'euros chaque année jusqu'en 2022, puis 3 milliards par an à compter de l'année suivante. Le budget français de la défense sera de 34,2 milliards d'euros cette année. Selon l'AFP qui a obtenu des détails sur la loi de programmation militaire, il s'agit désormais de « demander un effort à la nation pour les armées », selon l'entourage du ministre des Armées, Florence Parly, alors que jusqu'à présent c'était l'armée qui faisait un effort.

D'ici 2025, le ministère entend créer 6 000 postes civils et militaires, en particulier dans la cyberdéfense (1 500 postes) et le renseignement (1 500). Les effectifs de l'armée avaient fondu de 60 000 postes de 2005 à 2015, alors que la France se repose sur 200 000 soldats. Les crédits pour les petits équipements (treillis, gilets pare-balles) vont augmenter, tout comme ceux consacrés à l'entretien du matériel ainsi qu'aux infrastructures. Cet effort budgétaire va également être investi dans la modernisation du matériel.

L'État veut par exemple débuter la réflexion sur le remplacement de l'unique porte-avions tricolore, le Charles-de-Gaulle, dont la retraite est prévue pour 2040. 37 milliards d'euros seront dépensés pour la dissuasion nucléaire, au travers de travaux des composantes navales et aériennes. Entre 2019 et 2023, la France engagée dans plusieurs théâtres d'opérations extérieures, va dépenser 198 milliards d'euros en tout pour sa défense.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : défense

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook