Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le chiffre d'affaires des GAFA sera taxé en Europe





Le 4 Mars 2018, par

Les grandes entreprises d'internet et du numérique doivent s'attendre à donner un peu plus d'argent aux États européens. Le projet de taxe sur le chiffre d'affaires s'affine, Bruno Le Maire en a donné les contours.


Dans une interview au Journal du Dimanche, le ministre de l'Économie a donné les premiers grandes lignes de cette directive européenne. Le principe est de taxer le chiffre d'affaires des GAFA, terme fourre-tout derrière lequel se cachent Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et d'autres grandes sociétés œuvrant dans le numérique. La taxe serait comprise entre 2% et 6% du chiffre d'affaires de ces entreprises. « Plus près de 2 que de 6 », admet Bruno Le Maire… Le patron de Bercy veut toutefois voir dans ce projet un « point de départ » : « Je préfère un texte applicable très vite plutôt que des négociations interminables ». Quitte à aller plus loin dans un second temps, indique-t-il.

Les GAFA ont mis au point des techniques d'optimisation fiscale particulièrement évoluées et performantes, qui leur permet de soustraire à l'impôt des États où ils exercent une bonne part de leurs bénéfices. Les profits, réalisés par exemple en France ou en Allemagne, sont transférés vers des pays aux fiscalités plus « accommodantes », comme le Luxembourg ou l'Irlande. Résultat : si la taxation des bénéfices des entreprises est de 20% ou plus dans l'Union européenne, ces grandes entreprises se contentent d'une taxation à hauteur de 9%, selon le calcul de la Commission européenne. 

L'inéquité fiscale est flagrante, et les caisses des États toujours aussi vides. « Les dirigeants des GAFA eux-mêmes comprennent que le système n'est pas tenable », explique Bruno Le Maire. En septembre dernier, une initiative commune de la France, de l'Allemagne, de l'Italie et de l'Espagne poussait la Commission européenne à prendre le dossier à bras le corps. Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques, a indiqué le mois dernier que la directive européenne sera dévoilée fin mars.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gafa


1.Posté par Carteau le 27/08/2018 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est absolument nécessaire de taxer le GAFA. D'autant que les ventes par Amazon par exemple, ne sont pas faites par le petit commerce. Donc fermeture de ceux-ci donc augmentation du chômage.

Il est urgent de faire cela très vite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook