Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le chômage retrouve son niveau d'avant la crise sanitaire





Le 16 Août 2021, par Olivier Sancerre

C'est au tour de l'Insee d'affirmer que le taux de chômage en France est revenu à son niveau d'avant la crise sanitaire au second trimestre. La casse sociale a été limitée, notamment chez les jeunes.


Les jeunes premiers bénéficiaires

Pôle Emploi avait déjà eu l'occasion d'annoncer la bonne nouvelle, confirmée par l'Insee : l'institut des statistiques a en effet annoncé qu'il y avait, au second trimestre de cette année, 2,4 millions de demandeurs d'emploi au sens du Bureau international du travail (BIT). D'un trimestre à l'autre, le chômage a reculé de 0,1 point, et il s'établit à 8% de la population active. Un niveau « quasiment identique » (à 0,1 point près) à celui de la fin 2019, avant la crise sanitaire donc.

Ce sont les jeunes qui ont particulièrement profité du dynamisme du marché de l'emploi au deuxième trimestre, puisque le chômage dans la catégorie des 15-24 ans a baissé de 0,8 point par rapport au premier trimestre. Chez les 25-49 ans, le chômage recule de 0,2 point. Le taux de chômage dans la première catégorie d'âge s'améliore franchement, de 1,4 point par rapport à l'avant crise sanitaire. Et leur taux d'emploi est en hausse de 0,8 point.

Les aides de l'État soutiennent l'emploi

L'Insee explique que ces performances sont le résultat, entre autres, du plan « 1 jeune, 1 emploi » lancé par le gouvernement. Les employeurs profitent également à plein des aides de l'Etat pour l'embauche de jeunes sans emploi. Il faudra en revanche porter un effort particulier pour redresser le chômage de longue durée : il représente 2,4% de la population, soit 700.000 personnes cherchant un emploi depuis plus un an. Certes, le chiffre est en recul de 0,1 point par rapport au premier trimestre, mais le chômage de longue durée avait progressé de 0,4 point. Et il reste au-dessus de son niveau d'avant-crise (+0,2 point).

L'Insee relève également que le « halo » autour du chômage demeure de 0,2 point supérieur à son niveau d'avant la crise sanitaire, ce qui représente environ 2 millions de personnes qui souhaitent un emploi, mais qui ne sont pas considérées comme au chômage car elles ne recherchent pas activement un emploi. L'institut observe toutefois que ce nombre est « très en-dessous (2,1 points) de son pic du deuxième trimestre 2020 ».



Tags : chômage

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook