Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le cinéma français parti sur de bonnes bases à l'étranger





Le 4 Septembre 2017, par

Le cinéma français s'exporte mieux en 2017 que l'an dernier, selon Unifrance qui a en charge de promouvoir le cinéma hexagonal en dehors de nos frontières. Avec 40 millions d'entrées enregistrées depuis le début de l'année, la performance est déjà meilleure que sur l'intégralité de 2016.


Le film tête de gondole cette année, c'est « Valérian et la Cité des mille Planètes ». Le blockbuster de Luc Besson a fait un four aux États-Unis, mais il s'est bien rattrapé en Chine : après deux semaines d'exploitation, l'adaptation de la bande dessinée de science-fiction atteint déjà 10,8 millions d'entrées. Autre œuvre qui donne toute satisfaction, le film d'animation « Ballerina », une coproduction franco-canadienne. Les marchés hispaniques lui font un triomphe avec un million d'entrées au Mexique et 1,2 million d'entrées en Espagne.

En Allemagne et en Italie, les cinéphiles ont fait un bon accueil à « Demain tout commence », la dernière comédie mettant en scène Omar Sy, qui réalise 900 000 entrées outre-Rhin, et un million en Italie. Le documentaire « I am not your negro », de Raoul Peck, a lui engrangé 850 000 entrées aux États-Unis. Ce qui caractérise l'offre du cinéma français à l'étranger, c'est sa diversité, selon Isabelle Giordano, directrice générale d'Unifrance qui a dévoilé ces bons chiffres.

En 2016, pour la première fois depuis dix ans, le nombre d'entrées des productions hexagonales à l'étranger est passé sous le seuil des 50 millions d'entrées en l'absence de locomotive, reconnait-on chez Unifrance. Le résultat devrait être bien meilleur cette année. De nouveaux films pourraient permettre de repasser ce cap, veut-on croire au sein de l'organisme, notamment « Le sens de la fête », du duo qui a réalisé « Intouchables » (Eric Toledano et Olivier Nakache), qui sera en salles en octobre en France, après une présentation au festival de Toronto ce mois-ci.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cinéma

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook