Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le cinéma français parti sur de bonnes bases à l'étranger





Le 4 Septembre 2017, par Aurélien Delacroix

Le cinéma français s'exporte mieux en 2017 que l'an dernier, selon Unifrance qui a en charge de promouvoir le cinéma hexagonal en dehors de nos frontières. Avec 40 millions d'entrées enregistrées depuis le début de l'année, la performance est déjà meilleure que sur l'intégralité de 2016.


Le film tête de gondole cette année, c'est « Valérian et la Cité des mille Planètes ». Le blockbuster de Luc Besson a fait un four aux États-Unis, mais il s'est bien rattrapé en Chine : après deux semaines d'exploitation, l'adaptation de la bande dessinée de science-fiction atteint déjà 10,8 millions d'entrées. Autre œuvre qui donne toute satisfaction, le film d'animation « Ballerina », une coproduction franco-canadienne. Les marchés hispaniques lui font un triomphe avec un million d'entrées au Mexique et 1,2 million d'entrées en Espagne.

En Allemagne et en Italie, les cinéphiles ont fait un bon accueil à « Demain tout commence », la dernière comédie mettant en scène Omar Sy, qui réalise 900 000 entrées outre-Rhin, et un million en Italie. Le documentaire « I am not your negro », de Raoul Peck, a lui engrangé 850 000 entrées aux États-Unis. Ce qui caractérise l'offre du cinéma français à l'étranger, c'est sa diversité, selon Isabelle Giordano, directrice générale d'Unifrance qui a dévoilé ces bons chiffres.

En 2016, pour la première fois depuis dix ans, le nombre d'entrées des productions hexagonales à l'étranger est passé sous le seuil des 50 millions d'entrées en l'absence de locomotive, reconnait-on chez Unifrance. Le résultat devrait être bien meilleur cette année. De nouveaux films pourraient permettre de repasser ce cap, veut-on croire au sein de l'organisme, notamment « Le sens de la fête », du duo qui a réalisé « Intouchables » (Eric Toledano et Olivier Nakache), qui sera en salles en octobre en France, après une présentation au festival de Toronto ce mois-ci.



Tags : cinéma

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook