Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le climat des affaires se dégrade





Le 22 Avril 2022, par François Lapierre

L'euphorie de 2021 est désormais bien loin. L'activité économique depuis le début de l'année s'est réduite, d'abord en raison du variant Omicron et surtout la guerre en Ukraine. Résultat : le climat des affaires continue de se dégrader.


Toujours au-dessus de la moyenne de longue période

Le moral des chefs d'entreprise continue de baisser, selon l'Insee. L'indicateur synthétique de l'institut des statistiques montre que le climat des affaires a reculé d'un point en avril, pour atteindre 106. Il était de 107 au mois de mars. Si le résultat demeure toujours plus élevé que la moyenne de longue période (qui est de 100), la tendance est très nette et elle est orientée à la baisse. Tout particulièrement dans le commerce de détail.

Ce secteur montre en effet des signes évidents de fatigue : le solde d'opinion est non seulement sous la moyenne de longue période, mais il baisse de manière franche. En avril, l'indicateur est en effet à 93, contre 99 pour le mars ! L'Insee explique que « les anticipations des chefs d'entreprises du secteur concernant leurs perspectives d'activité sont de nouveau orientées à la baisse ». Les soldes d'hiver en particulier n'ont pas été exceptionnelles.

Le bâtiment en grande forme

Heureusement, la situation est plus réjouissante pour d'autres secteurs comme dans le bâtiment, où l'indice s'établit à 116 avec deux points de plus d'un mois sur l'autre. Les entreprises de BTP et de construction prévoient une hausse de leurs prix. Par contre, l'optimisme a reculé pour les perspectives d'activité. Le climat des affaires s'améliore également dans l'industrie avec un indice de 108 en avril (+1) : les carnets de commandes, globaux comme étrangers, bénéficient de bonnes perspectives.

Dans le secteur des services, le moral est aussi au beau fixe même si l'indice ne progresse pas par rapport à mars (109). Malgré tout, l'ensemble des chefs d'entreprise perçoit les difficultés du moment, à commencer par la hausse des prix. L'inflation flambe en effet, alors que les difficultés d'approvisionnement ne cessent d'augmenter. La guerre en Ukraine ne fait rien pour arranger la situation.



Tags : entreprises

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook