Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le concept émergeant d’une économie régénérative





Le 13 Juin 2023, par Elvire Régnier-Lussier


Le concept d’Achats Régénératifs vient du latin regeneratio, retour à la vie. Il s’agit d’un « renouvellement moral, amendement de ce qui était (…) altéré » selon le Larousse. C’est une approche holistique visant à restaurer l’environnement commercial, créer un écosystème plus vaste par des approches partenariales engagées et sincères. L’approche s’applique aussi bien aux directions achats qu’aux directions commerciales qui considèrent qu’il est temps de s’engager dans une approche régénérative des relations commerciales.  

J’ai eu l’occasion d’exposer dans un article précédent le concept d’achats régénératifs. L’approche s’inscrit dans le concept émergeant d’économie régénérative qui tire ses origines de différentes disciplines, notamment l’écologie, les sciences environnementales et l’économie circulaire. L’approche repose sur la régénération des systèmes économiques et écologiques, plutôt que sur leur simple conservation ou restauration.

L’idée d’une économie régénérative est née de la prise de conscience croissante des limites du modèle économique traditionnel, caractérisé par une exploitation intensive des ressources naturelles et une génération de déchets. Les conséquences de ce modèle sont devenues évidentes avec la dégradation de l’environnement, le changement climatique et l’épuisement des ressources naturelles.

Le concept de l’économie régénérative a été popularisé par des pionniers tels que Paul Hawken, Janine Benyus et Amory Lovins. Paul Hawken, dans son livre "The Ecology of Commerce", a souligné la nécessité de repenser les modèles économiques pour qu’ils soient en harmonie avec les systèmes naturels. Il a plaidé en faveur d’une économie qui non seulement minimise les impacts négatifs sur l’environnement, mais qui régénère également les écosystèmes.

Janine Benyus, quant à elle, a développé le concept de "biomimétisme", qui s’inspire des modèles et des processus naturels pour résoudre les problèmes humains. Le biomimétisme joue un rôle clé dans l’économie régénérative en encourageant l’adoption de pratiques inspirées de la nature, telles que la régénération des sols, la gestion des déchets et l’utilisation d’énergies renouvelables.

Amory Lovins, cofondateur du Rocky Mountain Institute, a contribué à promouvoir l’idée d’une économie régénérative en mettant l’accent sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Il a démontré que la transition vers des sources d’énergie propres et durables était non seulement bénéfique pour l’environnement, mais aussi économiquement rentable.

Le concept de l’économie régénérative repose sur plusieurs principes fondamentaux. Tout d’abord, il reconnaît que la nature est notre principal capital et qu’il est essentiel de préserver et de régénérer les écosystèmes. Il met également l’accent sur l’utilisation de ressources renouvelables, la réduction des déchets et la promotion de l’économie circulaire. En favorisant la conception de systèmes économiques résilients, l’économie régénérative cherche à créer une boucle vertueuse où les déchets deviennent des ressources et où les activités économiques régénèrent les écosystèmes.

En résumé, l’économie régénérative est un concept émergent qui propose une approche résiliente de l’économie. En tirant parti des principes de la biologie et de l’écologie, elle vise à créer des systèmes économiques qui régénèrent les écosystèmes plutôt que de les épuiser.

Elvire Régnier-Lussier occupe depuis 30 ans des postes de direction achat en Suisse et à New-York dans des groupes internationaux tels que Colgate-Palmolive et Unilever, et à Paris pour Bouygues Construction, Avril (énergie renouvelable) et l’Occitane. Elle collabore également comme Senior Advisor pour des cabinets de conseil en stratégie et enseigne les “achats régénératifs” au sein du Master Achat Supply Chain, ainsi qu’à la Grande Ecole de l’Essec.


France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook