Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le conseil d’administration de Nissan révoque Carlos Ghosn





Le 22 Novembre 2018, par La rédaction

Nissan a débarqué Carlos Ghosn de son poste de président. Le conseil d’administration du groupe automobile japonais s’est prononcé ce jeudi, suite à l’arrestation puis la détention du patron emblématique.



Carlos Ghosn est détenu depuis le début de la semaine à Tokyo, où la justice japonaise le soupçonne d’abus de biens sociaux et de fraude fiscale. Il n’aurait pas déclaré l’ensemble de ses revenus au fisc nippon. Actuellement en détention, il est dans l’incapacité de continuer à contrôler l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, ce qui a poussé Nissan à convoquer un conseil d’administration dont l’issue du vote ne faisait guère de doute : les administrateurs du groupe ont décidé de révoquer celui qui en était le président. Carlos Ghosn devrait être remplacé par Hiroto Saikawa, son ancien dauphin, directeur exécutif de Nissan depuis avril 2017.

Renault, qui siège au conseil d’administration de Nissan, aurait tout de même demandé à exercer ses droits de nomination d’administrateurs. Du côté du constructeur français, une direction intérimaire a également été nommée, avec Thierry Bolloré à sa tête. Renault a demandé à Nissan de lui faire parvenir les informations liées aux investigations internes dont Carlos Ghosn a fait l’objet.

L’avenir de l’alliance est également en jeu. C’est un équilibre complexe qui fait intervenir les pouvoirs publics, qui sont actionnaires du constructeur français è hauteur de 15%. Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, doit justement rencontrer Hiroshige Seko, son homologue japonais ce jeudi. Les deux responsables vont évoquer la « prolongation » de ce partenariat.



Tags : Nissan

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook