Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le constructeur chinois Xiaomi envisage une introduction en Bourse





Le 6 Décembre 2017, par

Xiaomi n'est pas le plus connu des constructeurs de smartphones. C'est pourtant une marque vedette en Chine, dont il est le quatrième fabricant. Son implantation dans des pays à forte croissance comme l'Inde le positionne aussi particulièrement bien. C'est pourquoi une éventuelle entrée en Bourse affole les compteurs…


C'est un symbole important : fondé en 2010, Xiaomi est passé devant Apple sur le marché chinois, après s'être beaucoup inspiré du constructeur américain pour concevoir et imaginer ses propres produits. Xiaomi reste derrière les intouchables — pour le moment — Huawei, Vivo et Oppo. Mais après une trop rapide expansion à l'international et des difficultés à se maintenir face à la concurrence, l'entreprise a su sortir la tête de l'eau. 

« Un miracle », de l'aveu même du patron de Xiaomi qui, durant une conférence sur internet à Wuzhen, a expliqué vouloir transposer les idées commerciales chinoises dans d'autres pays. Le groupe envisage désormais une entrée en Bourse. Cette opération (IPO) pourrait provoquer quelques remous boursiers. En 2014, le dernier tour de table de Xiaomi valorisait la start-up à 46 milliards de dollars : en se lançant en Bourse, la société pourrait atteindre une valorisation de 50 milliards… Xiaomi veut toutefois jouer la prudence, le constructeur cherchant à lever 5 milliards de dollars pour commencer. 

Il aurait ainsi entamé les discussions avec des banques pour son IPO, avec New York ou Hong Kong comme point de chute. Si Xiaomi se lançait en Bourse, ce serait l'IPO la plus importante depuis 2014 et l'introduction d'Alibaba, autre groupe chinois, géant du e-commerce. Ce dernier avait été à l'époque valorisé à hauteur de 230 milliards de dollars. L'opération concernant Xiaomi pourrait intervenir dès l'année prochaine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Xiaomi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook