Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le coronavirus fait exploser le dogme budgétaire allemand





Le 23 Mars 2020, par La rédaction

C'est la fin du dogme budgétaire allemand : l'équilibre budgétaire a été enterré par la crise du coronavirus qui force l'Allemagne à se montrer plus souple.


Un plan d'aide économique de grande ampleur

Le gouvernement d'Angela Merkel prévoit un plan d'aide économique à l'ampleur sans précédent pour le pays. 822 milliards d'euros de prêts vont être mis à disposition des entreprises et des salariés, dans l'objectif de soutenir l'économie durant la crise sanitaire du coronavirus. Et pour la première fois depuis 2013, l'Allemagne va emprunter de l'argent sur les marchés pour financer ces mesures. Le pays entend s'endetter à hauteur de 156 milliards d'euros, un crève-cœur alors qu'il dégageait des excédents budgétaires depuis cette date. Le seuil pour le déficit, qui ne doit normalement pas dépasser le seuil des 0,35% du PIB, pourra être dépassé.

Les circonstances exceptionnelles du moment avaient déjà poussé le gouvernement allemand à mettre sur la table 550 milliards d'euros. Mais il a décidé d'augmenter encore cette enveloppe qui va notamment financer le chômage partiel des salariés. Les entreprises n'auront donc pas à les licencier ni à verser de salaires, ce qui leur permettra de résister durant la crise. Selon une estimation, ce sont 2,5 millions de personnes qui pourraient faire appel à ce dispositif.

Nationalisations possibles

Les aides financeront un Fonds de secours doté de 600 milliards d'euros pour les entreprises les plus en difficulté. Berlin n'exclut pas de possibles nationalisations. Ce Fonds permettra aux sociétés de bénéficier d'une trésorerie et d'un capital pour éviter la faillite. Il vise en particulier les entreprises dont la défaillance aurait de lourdes conséquences sur l'économie du pays et le marché du travail.

La Lufthansa pourrait d'ailleurs être une de ces entreprises à bénéficier d'une recapitalisation de l'État. La compagnie aérienne ne fait pratiquement plus voler d'avions. L'année 2020 devrait marquer un recul net du PIB allemand, reconnaissent les autorités. Le président de la Banque centrale, la Bundesbank, a estimé qu'une récession était « inévitable ».



Tags : Allemagne

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook