Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le coût de la grève chez Air France





Le 10 Avril 2018, par

La SNCF n'est pas la seul entreprise de transports à subir un mouvement de grève perlée. Air France également fait l'objet d'arrêts de travail mis en place par des syndicats qui demandent une hausse des salaires de 6%. Et cela coûte de plus en plus cher à la compagnie aérienne.


Selon la direction d'Air France, les sept jours de grève organisés entre les 22 février et 11 avril ont représenté un manque à gagner de 170 millions d'euros. Un chiffre qui intervient au lendemain de l'estimation de la SNCF, qui a annoncé ce lundi que la grève lui coûtait 20 millions d'euros chaque jour. Comme à la SNCF, le mouvement est loin d'être terminé à Air France : quatre nouvelles journées de mobilisation sont ainsi programmées, les 17 et 18 avril, ainsi que les 23 et 24 avril. 

Autant dire que les pertes de la compagnie aérienne vont continuer à se creuser. Même si l'entreprise parvient à maintenir ses vols à hauteur de 70% à 75% durant les journées de grève. Onze syndicats sont sur le pont pour demander une hausse générale des salaires de 6%, mais la direction ne peut aller plus loin que 0,6%, avec des augmentations individuelles supplémentaires et de l'intéressement. En tout, la compagnie aérienne entend redistribuer 200 millions d'euros à ses salariés.

L'entreprise a bloqué la hausse des rémunérations durant quelques années pour faire face aux difficultés ; l'an dernier, elle affichait de bien meilleurs résultats mais au nom de la productivité, Air France ne peut pas aller au-delà de ces gestes. Air France et la SNCF ne sont pas seules entreprises à souffrir des mouvements de grève. Les voyagistes également notent une baisse des réservations de billets : les frais liés à ces journées de mobilisation représentent un million d'euros depuis le début du mois d'avril.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : air france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Opinion



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"










Rss
Twitter
Facebook