Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le coût des tests de dépistage gratuits : jusqu'à 120 millions d'euros par semaine





Le 22 Juin 2021, par La rédaction

Les tests de dépistage de la Covid-19 ne coûtent rien aux Français, par contre ils pèsent lourd sur les finances de la Sécurité sociale : de 100 à 120 millions d'euros chaque semaine.


Une gratuité des tests qui coûte cher à la Sécu

Dans sa lutte contre la contamination, la France a décidé de ne pas faire payer les tests de dépistage à la Covid-19. Une initiative bienvenue pour détecter les cas et, le cas échéant, de prendre les mesures qui s'imposent. Cela distingue aussi l'Hexagone d'une bonne partie de ses voisins européens où les tests sont payants. De fait, les Français ont pris l'habitude de se faire tester au moindre doute, et du point de vue de la santé publique, c'est une bonne chose.

En revanche, si l'on regarde les coûts induits par cette politique de gratuité, le bilan est beaucoup plus lourd. Thomas Fatôme, le directeur général de la Caisse Nationale de l’Assurance-Maladie (CNAM), a expliqué au micro de Radio Classique que le coût des tests représentait de 100 à 120 millions d'euros par semaine. Dans le détail, un test antigénique, dont les résultats sont connus en moins de 30 minutes, revient à environ 25 euros l'unité.

Des tests gratuits tout l'été

Les tests PCR, qui sont plus précis mais aussi plus longs, coûtent eux un peu moins de 50 euros, il faut en effet qu'ils soient traités en labo. Si tous ces tests ont une utilité pour repérer les cas asymptomatiques ou de Covid-19 légers, la pression sur les finances de la Sécurité sociale n'est pas négligeable. On peut ainsi l'estimer à 5 milliards d'euros par an depuis la fin du premier confinement, au printemps 2020.

La France ayant également décidé de conserver la gratuité des tests durant l'été, y compris pour les touristes étrangers, la facture pourrait augmenter davantage. C'est aussi, au passage, une manière d'attirer de la clientèle et d'aider le secteur du tourisme, mais les finances de la Sécu ne vont pas aller en s'améliorant. Thomas Fatôme a ainsi indiqué que le déficit s'annonçait « très élevé » pour cette année…




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook