Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le créateur d'EasyJet donne la moitié de sa fortune





Le 3 Juin 2017, par

On peut être milliardaire et avoir un grand cœur. C'est le cas de Stelios Haji-Ioannou, le créateur de la compagnie aérienne low cost EasyJet, qui a annoncé son souhait de léguer la moitié de sa fortune à sa mort.


La fortune de Stelios Haji-Ioannou étant estimée à 2,23 milliards d'euros, c'est donc 1,15 milliard qu'il entend donner. à des œuvres caritatives. C'est sa fondation, la Stelios Philanthropic Foundation, qui gèrera ces fonds particulièrement importants dans des causes qui tiennent à cœur le milliardaire. Ce dernier est un habitué de la philanthropie.

Stelios Haji-Ioannou finance en effet des bourses d'études pour une école de commerce londonienne ; il verse tous les ans des dons pour le WWF et la Croix Rouge ; il est aussi à l'origine d'importants dons alimentaires pour la Grèce. Dans un courrier qui explique cette démarche de donner la moitié de sa fortune, le chef d'entreprise estime qu'il a eu de la chance durant sa carrière.

Il a en effet hérité de la fortune de son père, un magnat grec-chypriote, et il a eu la chance de se trouver au bon endroit et au bon moment pour créer EasyJet. Il dit aussi s'être inspiré de l'initiative de Bill Gates, le fondateur de Microsoft et homme le plus riche du monde. Ce dernier a lancé, avec Warren Buffett (autre homme d'affaires bien connu des boursicoteurs) une campagne « Giving Pledge » demandant aux grosses fortunes de donner tout ou partie de leur argent à des causes caritatives.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : easyjet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook