Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit commercial au ralenti en mars





Le 8 Mai 2024, par La rédaction

La situation du déficit commercial français montre des signes d'amélioration significatifs en mars, marquant ainsi une continuation de la tendance observée depuis plusieurs mois. Ce progrès est notamment dû à une croissance des exportations, surpassant celle des importations, et à des mesures gouvernementales ciblant une expansion accrue sur les marchés internationaux.


Une amélioration constante pour les exportations

Le déficit commercial de la France a connu une amélioration notable au mois de mars, confirmant une tendance à la baisse pour le sixième mois consécutif. Selon les données fournies par les Douanes, le déficit s'est établi à 5,7 milliards d'euros, marquant une réduction de 400 millions d'euros par rapport à février. 

Cette progression est attribuée à une augmentation des exportations, qui ont progressé de 900 millions d'euros, surpassant la hausse des importations qui s'est chiffrée à 500 millions d'euros. « Il s'agit d'un niveau que nous n'avions pas connu depuis deux ans », ont souligné les autorités douanières. Cette dynamique positive se reflète également dans le déficit cumulé de l'année qui s'établit à 88,4 milliards d'euros, en baisse par rapport aux 90,9 milliards d'euros précédemment estimés.

Dans le détail, les secteurs contribuant à cette évolution présentent des résultats mixtes. Le déficit lié aux échanges de biens énergétiques a diminué légèrement, atteignant 4,3 milliards d'euros. Le déficit dans les biens manufacturés reste stable à 3,2 milliards, tandis que les biens agricoles continuent d'enregistrer un excédent de 300 millions d'euros. Les biens de consommation, bien qu'ayant connu une légère baisse de leur excédent de 200 millions d'euros, maintiennent leur meilleure performance depuis le début des années 2000, témoignant d'une résilience notable dans ce segment.

Du mieux pour le déficit commercial

La Banque de France a également noté une amélioration dans les échanges commerciaux du pays, avec un recul notable du déficit commercial en mars, passant de 4,3 milliards en février à 2,6 milliards. Par ailleurs, l'excédent enregistré sur les échanges de services a légèrement fléchi, s'établissant à 3,2 milliards d'euros. Le compte des transactions courantes a bénéficié d'une amélioration de 1 milliard d'euros, atteignant un excédent de 1,3 milliard d'euros.

À l'échelle régionale, les échanges avec l'Asie montrent une amélioration significative, avec un excédent accru de 3,6 milliards d'euros. Cette performance est la plus marquée depuis 2009 et reflète une intensification des relations commerciales avec cette région. Parallèlement, les échanges avec l'Afrique sont également en hausse, avec un gain de 1,2 milliard d'euros. Cependant, le bilan est moins positif avec l'Union européenne et l'Amérique, où les déficits se sont accentués, principalement en raison de l'augmentation des importations de gaz et de biens spécifiques.

Ces chiffres, bien que toujours en déficit, signalent une amélioration progressive du paysage commercial français. En réponse, le gouvernement a lancé en août dernier le plan « Osez l'export », doté de 125 millions d'euros pour soutenir les PME et les ETI dans leur expansion à l'international. Selon le CEPII, cette initiative pourrait contribuer à augmenter le nombre d'entreprises exportatrices françaises de 145.700 à 200.000 d'ici 2030, renforçant ainsi la présence française sur le marché global.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook