Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit commercial de la France sous les 100 milliards d'euros





Le 8 Février 2024, par La rédaction

L'an dernier, la France a enregistré un déficit commercial en biens de cent milliards d'euros, ce qui marque une amélioration par rapport à 2022, où les comptes extérieurs de l'Hexagone s'étaient fortement dégradés sous l'effet conjugué de la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine et de l'arrêt de nombreuses centrales nucléaires.


Un léger mieux dans un contexte difficile

L'amélioration du déficit commercial, à hauteur de 63 milliards d'euros, trouve ses racines dans la baisse des prix de l'énergie et le redémarrage des centrales nucléaires, suggérant une légère résilience économique dans un contexte global toujours complexe.

La France demeure néanmoins le pays de la zone euro avec le déficit commercial le plus conséquent, contrastant avec l'Allemagne qui continue d'afficher un excédent significatif. Depuis 2019, juste avant la pandémie de Covid-19, la dégradation des comptes extérieurs français s'était accélérée, passant de 59 milliards d'euros de déficit à celui que l'on connait désormais. 

Ce creusement s'explique notamment par une facture énergétique alourdie, passée de 45 à 69 milliards d'euros entre 2019 et 2023, dans un contexte où les prix des hydrocarbures, bien que réduits, n'ont pas retrouvé leur niveau pré-pandémie. Le développement des énergies renouvelables peine à compenser les coûts accrus du pétrole et du gaz.

Perspectives mitigées pour le déficit commercial

Le secteur automobile se trouve également dans une situation préoccupante, avec un déficit qui s'est aggravé de 16 milliards d'euros en 2019 à 23,8 milliards en 2023, en partie à cause d'une hausse significative des importations de véhicules électriques et hybrides. Cette tendance est illustrée par le fait qu'au premier semestre 2023, un tiers des voitures importées en France étaient de ce type, avec une prédominance des importations en provenance de Chine, qui ont quadruplé en un an.

Au-delà de l'énergie et de l'automobile, d'autres secteurs témoignent de cette difficulté à redresser la balance commerciale française. Les importations dans les domaines informatique et électronique continuent de croître, contribuant à un déficit sectoriel proche de 20 milliards d'euros en 2023. L'agroalimentaire et la pharmacie, bien que traditionnellement forts, ont vu leur compétitivité extérieure s'éroder, avec un excédent commercial qui se réduit pour l'un et qui s'évapore presque pour l'autre depuis la crise sanitaire.

Malgré ces défis, certains secteurs clés affichent des résultats encourageants. L'aéronautique, par exemple, a non seulement récupéré mais également dépassé son niveau d'excédent commercial d'avant la pandémie, atteignant 30,8 milliards d'euros. Le luxe français, incarné par les parfums, cosmétiques, le cuir, les bagages et les chaussures, continue d'exceller sur la scène internationale, enregistrant des excédents commerciaux records.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook